Clariant: rentabilité améliorée malgré un léger repli des recettes

mercredi, 30.10.2019

Le chiffre d'affaires de Clariant s'est inscrit à 1,04 milliard de francs au 3e trimestre, soit 1% de moins qu'à la même période l'an dernier.

Sur les neuf premiers mois de l'exercice, les recettes se sont avérées quasiment stables en rythme annuel, à 3,27 milliards de francs. (Keystone)

Le chimiste de spécialités Clariant a bouclé le 3e trimestre sur un chiffre d'affaires en léger recul, malgré des volumes de ventes en hausse, mais est toutefois parvenu à améliorer sa rentabilité opérationnelle.

Les revenus tirés des activités poursuivies se sont inscrits à 1,04 milliard de francs, soit 1% de moins qu'au 3e trimestre 2018. Exprimée en monnaies locales (ML) cependant, l'évolution est positive (+2%), précise le groupe de Muttenz mercredi dans un communiqué.

Dans le détail, le segment Natural Resources (produits et services pour l'industrie minière et des hydrocarbures, y compris additifs, désormais le plus important du groupe) a vu son chiffre d'affaires se contracter de 3% à 454 millions de francs. Les additifs en particulier ont pâti d'un effet de base défavorable et d'une détérioration des conditions de marché, marquée par l'essoufflement des secteurs automobile et électronique.

Les ventes de la division Care Chemicals (cosmétiques, produits ménagers) ont fléchi de 6% à 362 millions de francs, alors que celles de Catalysis (catalyseurs) ont bondi de 14% à 227 millions, dopées notamment par la demande des industries pétrochimique et gazière.

Rentabilité améliorée

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) - ajusté des effets exceptionnels - est ressorti à 169 millions de francs, soit 1% de moins qu'un an plus tôt. La marge correspondante s'est maintenue à 16,2%, mais en y incluant les effets précités, elle a progressé d'un point de pourcentage, à 14,5%, pour un Ebitda de 151 millions (+6%).

Sur les neuf premiers mois de l'exercice, les recettes se sont avérées quasiment stables en rythme annuel, à 3,27 milliards de francs (+3% en ML). La rentabilité en revanche, plombée par une provision de 231 millions constituée au 2e trimestre, reste amputée de près de moitié, la marge Ebitda s'inscrivant à 7,7%.

A l'aune des prévisions formulées par les analystes du consensus AWP, la copie trimestrielle rendue par Clariant manque le coche sur quasiment tous les points. Les ventes et l'Ebitda ajusté n'ont même pas comblé les attentes les plus conservatrices.

Pas un mot sur Sabic

La direction du chimiste bâlois a préféré s'abstenir d'articuler des ambitions concrètes pour la suite des opérations, mais dit s'attendre à l'horizon 2021 pour ses activités poursuivies à "une croissance supérieure à la moyenne, une rentabilité plus élevée et une génération de liquidités plus robuste", selon le communiqué.

Dans un communiqué distinct, Clariant a annoncé la nomination de Bernd Hoegemann au comité exécutif à compter du 1er novembre. Le nouveau membre de la direction dirige actuellement l'unité Masterbatches. Cette dernière, qui figure parmi les activités non poursuivies du groupe, devait rejoindre une coentreprise avec son actionnaire de référence, le saoudien Sabic.

Le projet annoncé en grandes pompes avait été abandonné en juillet dernier, deux jours après la démission abrupte du directeur général (CEO) Ernesto Occhiello, qui sera resté seulement neuf mois en poste. L'émissaire de Sabic a été remplacé au pied levé à titre intérimaire par son prédécesseur Hariolf Kottmann, passé entre-temps à la présidence du conseil d'administration. (awp)






 
 

AGEFI




...