Cicor multiplie par deux son bénéfice semestriel

mercredi, 15.08.2018

Le groupe boudrysan Cicor a amélioré sa rentabilité au 1er semestre, multipliant son bénéfice net par plus de deux à 4,7 millions de francs.

Le négoce de l'action Cicor avait été suspendu mercredi matin dans l'attente de la publication des résultats. (keystone)

Le producteur de composants électroniques Cicor a poursuivi sur la voie de la croissance au premier semestre, à un rythme toutefois moins soutenu qu'un an auparavant. Le groupe boudrysan n'en a pas moins sensiblement amélioré sa rentabilité, multipliant son bénéfice net par plus de deux à 4,7 millions de francs. Les entrées de commandes sur les six premiers mois ont décollé de 15,8% à 138,4 millions.

Le chiffre d'affaires s'est enrobé de 12,8% en comparaison annuelle pour atteindre 122,9 millions de francs, après avoir bondi de plus de 17% au premier semestre 2017. La marge opérationnelle (Ebit) s'est établie dans le haut de la fourchette de 5% à 6% articulée par la direction, soit à 5,7%, pour un résultat afférent de près de 7,0 millions de francs, détaille le compte-rendu publié mercredi en séance avec un jour d'avance sur l'agenda initial.

Les recettes correspondent peu ou prou aux projections des deux analystes consultés par AWP, tandis que l'excédent d'exploitation dépasse de peu la prévision la plus optimiste.

La division Advanced Microelectronics and Substrates (AMS) a pu construire sur son rétablissement initié l'an dernier pour afficher une croissance de plus d'un quart à 31,3 millions. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a gagné plus de 50% pour atteindre 5,6 millions.

Coûteuses transformations

Electronics Solutions (ES) a étoffé sa contribution de 8,4% à 91,6 millions au niveau des recettes. La rentabilité de l'unité a toutefois pâti des frais d'extensions de capacités sur les sites d'Arad en Roumanie et de Batam en Indonésie. L'Ebitda s'est conséquemment érodé de 7,5% à 6,7 millions.

La direction se veut prudemment optimiste pour la seconde moitié de l'année, évoquant notamment des réserves de travail bien fournies mais pointant également du doigt une péjoration de la situation sur le marché des composants électroniques.

Le transfert prévu d'activités en direction du site d'Arad au troisième trimestre pèsera lourdement sur la rentabilité, tout comme l'introduction d'un nouveau système de gestion informatique sur deux implantations en Asie.

Le négoce de l'action Cicor avait été suspendu mercredi matin dans l'attente de la publication des résultats. Le changement de date est attribué à une erreur de l'agence chargée de l'envoi du rapport semestriel. Les échanges ont pu reprendre sur le coup des 11h30 et la nominative s'appréciait un quart d'heure plus tard de 2,9% à 64,40 francs, dans un SPI en baisse cosmétique de 0,04%. (awp)






 
 

AGEFI



...