Cicor dépasse les attentes en 2018 et est bien lancé pour 2019

jeudi, 14.03.2019

Cicor a vu son chiffre d'affaires s'étoffer de 14,5% à 248 millions de francs et son bénéfice net de près d'un tiers à 9,64 millions en 2018.

Le rythme de croissance a pu être maintenu par rapport à 2017.(Keystone)

Le groupe actif dans l'électronique et l'électrotechnique, basé à Boudry, a présenté jeudi des chiffres au-dessus des attentes, y compris pour le résultat opérationnel (Ebit), qui a atteint 15,2 millions (+45%).

Le rythme de croissance a pu être maintenu par rapport à 2017, relève le groupe leader dans les cartes de circuits imprimés et hybrides et de la microélectronique, notamment. Le deuxième semestre s'est révélé particulièrement fort.

Dans le détail, Cicor souligne le développement de la division Advanced Microelectronics and Substrates (AMS), qui était encore en redressement douze mois plus tôt. En 2018, la division "a déployé tout son potentiel" en augmentant de 19% son chiffre d'affaires, à 63 millions.
Des investissements de 19,4 millions de francs ont été faits en 2018, plus du double qu'en 2017. Mais ils n'ont pas pu être entièrement financés par le flux de liquidités opérationnel. Il en ressort un flux de trésorerie négatif (-6,6 millions de francs).

En tant que premier fournisseur en Europe, Cicor développe à Bronschhofen un laboratoire de création pour l'impression par jet d'aérosol (Aerosol Jet Printing ou AJP) qui sera en exploitation dans quelques semaines.

Les perspectives semblent favorables. Les entrées de commandes ont bondi de plus de 40 millions pour atteindre 278 millions. Avec un rapport entre les nouvelles commandes et les facturations enregistrées (ratio book-to-bill) de 1,12, l'exercice 2019 s'annonce positif.

Malgré un ralentissement de la conjoncture mondiale, le groupe s'attend à une légère hausse du chiffre d'affaires sur l'année en cours. A moyen terme, l'augmentation ventes devrait être supérieure à la moyenne de la production de l'électronique au plan mondial.

Au niveau du résultat opérationnel, l'objectif à long terme est de dégager une marge (Ebit) de 6 à 8%.

Le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale le 16 avril un dividende de 1 franc par action au titre de l'exercice 2018, ce qui correspond à 30 % du résultat net.(awp)






 
 

AGEFI



...