Galaxus: les ventes de trottinettes électriques explosent

mardi, 10.09.2019

Chez Digitec Galaxus, les ventes de trottinettes électriques ont été multipliées par cinq par rapport à l'année précédente. Plus d'une trottinette électrique sur quatre vendue sur la plateforme en ligne est dotée de l'homologation routière.

Les deux tiers des modèles de trottinettes vendus par Galaxus coûtent entre 400 et 600 francs.

Elles font partie du paysage des villes comme Bâle, Genève ou Zurich : ce sont les trottinettes électriques. Après les avoir louées pendant un certain temps, de plus en plus de Suisses optent pour l'achat. Depuis le début de cette année, on assiste à un véritable boom: au premier semestre 2019, les clients des deux boutiques en ligne digitec et Galaxus ont acheté cinq fois plus de trottinettes électriques que l'année d'avant à la même période. Au cours de cette année, Digitec et Galaxus ont pu vendre plusieurs milliers d'unités. Et cette tendance s'accélère.

En juillet 2018, Digitec Galaxus disposait d'une cinquantaine de modèles de ce type dans son assortiment, à l'été 2015, six uniquement. Désormais, 80 modèles sont proposés en ligne.

Les deux tiers des modèles vendus coûtent entre 400 et 600 francs, pour un prix moyen de 491,50 francs. Il y a un an, les trottinettes électriques étaient encore moins chères, on les trouvait en vente libre, notamment au bureau de poste : à cette époque, les deux tiers vendus coûtaient moins de 400 francs pièce. 

L'évolution de la structure des prix s'explique entre autres par le nombre croissant de modèles avec homologation routière sur le marché. A savoir que sur les routes de la Confédération, tout usager circulant avec une trottinette présentant un défaut de sonnette, de lampe avant et arrière ainsi que de système de freinage sur les deux roues s'expose à une amende. Seuls sont autorisés les engins fournissant une vitesse maximale de 20 km/h, voire 25 km/h avec la force des jambes. La puissance du moteur ne doit pas dépasser les 48 volts ou 500 watts.

Les trottinettes électriques qui répondent à tous les critères d'homologation routière sont généralement plus onéreuses que celles qui n'ont, par exemple, aucune lumière fixe. Les modèles homologués coûtent actuellement plus de 700 francs en moyenne, alors que ceux qui ne le sont pas, 420 francs environ. 

Depuis peu, il existe également des modèles sur lesquels les propriétaires peuvent brider la vitesse maximale à 20 km/h moyennant le recours à un logiciel. Vendus 1165 francs environ, ces derniers sont nettement plus chers que la moyenne.

À l'heure actuelle, plus d'une trottinette électrique sur quatre vendue par digitec ou Galaxus est dotée de l'homologation routière ; en 2018, ce chiffre était encore inférieur à 8 %.Désormais, les marques chinoises Xiaomi et Swway Ninebot mènent la danse dans le paysage commercial des trottinettes, toutes deux couvrant les segments des moyenne et haute gammes. D'autres marques de trottinettes électriques présentes en Suisse réalisent un important chiffre d'affaires ; c'est le cas de Razor, Micro, VMAX, Egret, E-Twow et de Inokim. 

Les hommes dans la trentaine comme cible

Les données de vente montrent que les trottinettes électriques remportent l'adhésion de la gent masculine : sur 100 modèles, 13 seulement ont été achetés par des femmes. Et la répartition par âge en dit long : un acheteur sur trois a entre 30 et 39 ans, un sur quatre, entre 20 et 29 ans et un sur cinq, entre 40 et 49 ans. En résumé, le propriétaire de trottinette typique est un homme d'une trentaine d'années.






 
 

AGEFI




...