Charles Schwab achète TD Ameritrade pour 26 milliards de dollars

lundi, 25.11.2019

Le courtier en ligne Charles Schwab fait l'acquisition de son concurrent TD Ameritrade. Une fois la fusion réalisée, la nouvelle entité aura quelque 5000 milliards de dollars sous gestion.

La transaction, qui se fait uniquement en actions, verra chaque actionnaire de TD Ameritrade recevoir 1,0837 action Charles Schwab par titre. (Keystone)

Charles Schwab, un des pionniers du courtage en ligne, a annoncé lundi le rachat de son rival TD Ameritrade pour quelque 26 milliards de dollars.

La transaction, qui se fait uniquement en actions, verra chaque actionnaire de TD Ameritrade recevoir 1,0837 action Charles Schwab par titre, soit une prime de 17% sur le prix moyen en Bourse des 30 jours de cotation allant jusqu'au 20 novembre, précise la société dans un communiqué.

Les deux conseils d'administration ont approuvé les termes de l'accord à l'unanimité. Les autorités de régulation doivent encore donner leur feu vert.

"Grâce à cette transaction, nous allons capitaliser sur une opportunité unique de bâtir une entreprise qui aura l'âme d'un pionnier et les ressources d'une grande institution de services financiers qui sera dans une position unique pour offrir les services de courtage et de gestion de biens dont les investisseurs auront besoin tout au long de leur vie", a affirmé Walt Bettinger, PDG de Charles Schwab.

Dans les années 70, les deux entreprises ont révolutionné la manière dont les petits investisseurs pouvaient placer leur argent à Wall Street en concurrençant directement les grandes maisons de courtages qui y faisaient la pluie et le beau temps et prenaient souvent de juteuses commissions.

Cette opération intervient dans un contexte compliqué pour le secteur qui se livre à une rude bataille pour appâter les petits investisseurs, de plus en plus friands de produits financiers peu chers et faciles à utiliser.

La société Charles Schwab avait marqué les esprits début octobre en annonçant que les commissions de 4,95 dollars sur chaque opération d'achat et de vente d'actions, de fonds négociés en Bourse (ETF) ou d'options, effectuée en ligne aux Etats-Unis et au Canada, allaient tout simplement disparaître.

TD Ameritrade lui avait emboîté le pas quelques heures plus tard avant une décision similaire le lendemain de leur concurrent E*Trade.

Cette course vers le "zéro coût" a fait naître des spéculations sur de possibles rapprochements entre des sociétés voyant en conséquence une source de leurs revenus baisser.

Les groupes du secteur pâtissent aussi du maintien des taux à un bas niveau dans la mesure où ils tirent une partie de leurs profits des intérêts gagnés grâce au placement de l'argent laissé sur le compte de leurs clients sans être investi.

5000 milliards

Une fois la fusion réalisée - une opération qui pourrait prendre entre 18 et 36 mois après la clôture de la transaction - le nouveau géant du courtage en ligne aura quelque 5000 milliards de dollars sous gestion.

TD Ameritrade compte un peu plus de 12 millions de clients individuels tandis que Charles Schwab gère non seulement 12 millions de comptes actifs mais également 1,7 million de compte de plans de retraite d'entreprise ainsi que 1,4 million de comptes bancaires. A elle seule, la maison Schwab gérait 3.770 milliards de dollars d'actifs au 30 septembre de cette année.

Le siège de la nouvelle entité sera réinstallé au Texas, sur le nouveau site de Charles Schwab à Westlake dans la région de Dallas, Fort Worth.

Charles Schwab dont le berceau historique est à San Francisco, sur la côte ouest, a toutefois précisé que l'essentiel de ses opérations qui s'y trouvent actuellement y seront maintenues. (awp)






 
 

AGEFI




...