Une plateforme pour soutenir la 5G vient d’être lancée

vendredi, 10.07.2020

CHANCE5G, c'est son nom, veut mettre en avant les avantages de la 5G et démentir les conclusions erronées relatives en particulier à son impact sur la santé. Lancée vendredi, la plateforme est financée par l’Association suisse des télécommunications.

La plateforme compte remédier à la méconnaissance de la 5G par le dialogue et montrer ses avantages grâce à des exemples d'applications. (keystone)

Quarante-cinq personnalités issues de la société, de la science, de l'économie et de la politique, ainsi que 19 associations soutiennent CHANCE5G. La plateforme a été initiée et sera financée par l'Association suisse des télécommunications (asut) et ses membres, en particulier Sunrise et Swisscom, Cellnex ainsi qu'Ericsson et Huawei. Tous doivent affronter les réticences d'une partie de la population face à cette nouvelle norme de téléphonie mobile ultra-rapide, notamment en Suisse romande.

Selon la plateforme, le développement de la 5G est freiné, politiquement et au niveau sociétal, en raison de conclusions erronées et d'une méconnaissance de cette technologie. Elle compte remédier à cette situation par le dialogue et montrer, grâce à des exemples d'applications, les avantages de la 5G.

"Techniquement et dans ses effets, la 5G n'est pas très différente de la 4G", a déclaré Rolf Vogt, chargé de cours en électrotechnique et en informatique à la Haute école spécialisée bernoise. La résistance est donc "quelque peu incompréhensible", a-t-il ajouté au cours de la vidéoconférence marquant le lancement de la plateforme.

La 5G reste au cœur de la controverse

La 5G a connu un départ fulgurant en Suisse. Les grands opérateurs helvétiques Swisscom, Sunrise et Salt avaient déboursé en février 2019 379 millions de francs pour acquérir les licences d'exploitation.

Mais parallèlement, la résistance à cette nouvelle technologie a grandi. Outre Vaud et Genève, le canton du Jura a aussi décrété un moratoire sur la construction d'antennes, invoquant des risques pour la santé. Fribourg et Neuchâtel ont décidé de soumettre l'implantation d'antennes 5G à l'octroi d'un permis de construire. Enfin, une initiative populaire intitulée "Responsabilité en matière de téléphonie mobile", visant la 5G, a été lancée l'automne dernier.

Quant aux experts ils n'ont pas été en mesure de s'accorder sur la question centrale s'il fallait ajuster les valeurs-limites des ondes émises par les antennes de téléphonie.

Les opérateurs eux ne restent pas inactifs et continuent à installer de nouvelles antennes ou transformer des antennes 4G là où c'est possible. Sunrise affirme disposer du plus gros réseau suisse, avec plus de 300 communes et de 80% de la population couverts. Quant à Swisscom, il a annoncé en décembre 2019 en couvrir 90%. (awp)






 
 

AGEFI



...