«Si on veut des licornes en Suisse, on ne doit pas se vendre aux Etats-Unis»

jeudi, 06.06.2019

C’est l’avis de Søren Bjønness, directeur d’Euronext pour la Suisse qui a sélectionné 12 start-up suisses dans son programme Techshare sur les conditions d’introduction en bourse.

Elsa Floret

Søren Bjønness. Directeur d’Euronext pour la Suisse.

«La faible proportion d’entreprises licornes en Suisse ou en Europe est directement liée au fait que les start-up prometteuses se vendent trop tôt aux Etats-Unis et de plus en plus à la Chine», estime Søren Bjønness, directeur d’Euronext pour la Suisse, basé à Zurich, qui voit un immense...






 
 

AGEFI



...