Russie: un nouveau mécanisme d'aide aux banques en difficultés

lundi, 04.09.2017

Ce nouvel outil est capable de fournir des liquidités aux banques au cas où les autres sources de financement seront épuisées.

La création de ce nouveau mécanisme d'aide aux grosses banques intervient après le plus coûteux sauvetage financier du pays. (Keystone)

La banque centrale de Russie a annoncé lundi la création d'un nouveau mécanisme d'aide aux grosses banques en difficultés, moins d'une semaine après le plus coûteux sauvetage d'un établissement financier qu'ait connu le pays.

Ce nouvel outil vise à fournir des liquidités aux banques qui le lui demanderont, au cas où les autres sources de financement seront épuisées, a expliqué la Banque de Russie dans un communiqué.

Son recours sera décidé "en prenant en compte la solidité financière mais aussi l'importance systémique" des établissements concernés, est-il précisé.

Les fonds seront octroyés sous condition de la présentation d'une stratégie de redressement, en roubles et pour un délai ne dépassant pas 90 jours, à un taux de 1,75 point supérieur au taux directeur de la banque centrale (actuellement 9%).

Un secteur fragilisé

La banque centrale a entrepris ces dernières années une grande purge du système bancaire russe en fermant des centaines d'établissements jugés trop fragiles et aux pratiques souvent douteuses.

Le secteur a été en outre fragilisé fin 2014 par l'effondrement du rouble sous l'effet de la baisse des cours du pétrole et des sanctions liées à la crise ukrainienne. Les grandes banques, souvent publiques, ont été recapitalisées pour financer l'activité économique et se portent mieux, mais les plus modestes restent en situation parfois précaire.

Pour les établissements les plus gros en difficultés, la banque centrale a créé récemment un fonds de sauvetage qu'elle a inauguré fin août, en intervenant en urgence pour prendre le contrôle de la huitième banque du pays, Otkrytié, victime de retraits de fonds croissants ces dernières semaines.

Cette opération devrait coûter plusieurs milliards d'euros et constitue la plus importante jamais décidée en Russie pour maintenir à flot une banque. (awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...