Bourse Zurich: les indices se reprennent à l'approche de la mi-journée

mercredi, 08.07.2020

Ce mercredi à 11 heures, le SMI cédait 0,05% à 10'203,32 points.

Novartis (-0,6%) pesait sur les indices, les deux autres poids lourds se montrant plus résistants, avec des replis modérés pour Roche (-0,3) et Nestlé (-0,1%). (Keystone)

Après un début de séance clairement dans le rouge mercredi, la Bourse suisse peinait à prendre une direction à l'approche de la mi-journée. L'or a également franchi un nouveau plus haut depuis 2011, dépassant la barre des 1800 dollars l'once.

"Ce n'est pas une surprise que la valeur refuge poursuive son rallye, simplement parce que le nombre d'acheteurs dépasse largement celui des vendeurs", a indiqué dans une note Activtrades. Les analystes estiment que les investisseurs achètent toujours de l'or mais semblent vouloir se prémunir en cas d'une correction des marchés.

Les inquiétudes subsistent sur les marchés alors que la pandémie de Covid-19 a fait au moins 539'620 morts dans le monde depuis fin décembre et contaminé presque 11,7 millions de personnes. Aux Etats-Unis, la barre des 60.000 nouvelles infections au nouveau coronavirus recensées en 24 heures a été franchie mardi.

Sur le plan des nouvelles macroéconomiques, la Suisse a profité d'une légère baisse du taux de chômage en juin, qui s'est inscrit à 3,2%, inférieur aux prévisions des économistes, comprises entre 3,4% et 3,5%. De plus, les mesures de chômage partiel ont eu un coût de 2,4 milliards de francs en avril, bien inférieur aux 5 à 7 milliards escomptés.

En France, l'Insee table sur un repli du PIB de 9% en 2020, se montrant ainsi plus optimiste que le gouvernement (-11%) et la Banque de France (-10%).

A 11 heures, le SMI cédait 0,05% à 10'203,32 points, le SLI lâchait 0,17% à 1536,61 points et le SPI était à l'équilibre à 12.628,04 points. Sur les trente valeurs vedettes, treize étaient en hausse, quinze en baisse et deux (SGS et Credit Suisse) à l'équilibre.

Nestlé (+0,9%) portait l'indice vedette. Le mastodonte de l'agroalimentaire a annoncé des investissements de 160 millions dans son usine Nespresso de Romont.

Novartis (-0,3%) et Roche (+0,2) avaient pris des directions opposées.

Lanterne rouge provisoire, AMS lâchait 2,5%, sans nouvelle particulière. Les assureurs Swiss Life (-1,5%), Swiss Re (-1%) et Zurich (-0,7%) étaient également à la peine.

Les horlogers Swatch (-1,5%) et Richemont (-1,4%) reculaient plus fortement que la moyenne, tout comme les cycliques Lafargeholcim (-0,9%) et Adecco (-2,2%).

Julius Bär (+0,3%) résistait, après le relèvement de son objectif de cours par JPMorgan, RBC et UBS. Les deux premiers reconduisent leur recommandation d'achat, alors qu'UBS confirme sa note "neutre".

Sur le marché élargi, Cosmo (-1,3%) s'affichait à l'inverse de la tendance. Le laboratoire pharmaceutique a annoncé une autorisation de mise sur le marché en Italie pour le Rifamycin SV MMX, qui s'est accompagnée d'un paiement d'étape de 1,5 million d'euros.

Kardex (-9,8%) se prépare de son côté à essuyer les conséquences de la pandémie de coronavirus au premier semestre, avertissant que ses ventes et sa rentabilité en pâtiraient. La deuxième moitié d'année sera également concernée. (awp)






 
 

AGEFI



...