Bourse Suisse: petite pause après une période record

mercredi, 10.05.2017

Ce matin, la Bourse suisse a ouvert en négative. Pourtant, hier le SMI avait poursuivi sa chasse aux records et terminé en-dessus des 9100 points, inscrivant un plus haut depuis août 2015.

Ce matin, la Bourse suisse a ouvert en négative. Pourtant, hier le SMI avait poursuivi sa chasse aux records et terminé en-dessus des 9100 points, inscrivant un plus haut depuis août 2015.

La Bourse suisse a entamé la séance de mercredi sur une note négative. La veille, le SMI avait poursuivi sa chasse aux records et terminé en-dessus des 9100 points, inscrivant un plus haut depuis août 2015. Le marché s'accorde une pause, selon les courtiers. Aux niveaux actuels, une consolidation devenait de plus en plus probable ont expliqué des observateurs, mais cela ne devrait pas poser de gros problème.

Mardi, les indices ont terminé sur une note différenciée à Wall Street: le Dow Jones est resté pratiquement stable et le Nasdaq a progressé. Sur le plan économique, la production industrielle a fortement progressé, de 2% en mars, après un recul de 1,7% en février. Le déficit commercial s'est encore réduit en mars, à 5,4 mrd EUR. Cet après-midi, on attend aux Etats-Unis les prix à l'importation en avril et les stocks hebdo de pétrole brut.

Peu après 9h30, le SMI reculait de 0,49% à 9069,30 points, le SLI de 0,35% à 1441,17 points et le SPI de 0,44% à 10'295,82 points, Sur les 30 valeurs vedettes, 21 reculaient, 8 montaient et Lonza était stable.

Lanterne rouge, Roche chutait de 1,4% après que le géant bâlois a reconnu l'échec de son étude clinique de phase III Imvigor211 sur le Tecentriq (atezolizumab), dans l'indication contre le cancer urothélial métastasique ou avancé (mUC).

L'échec du Tecentriq en seconde ligne de traitement du cancer de la vessie n'aura qu'un impact mesuré sur le potentiel commercial de ce médicament, plutôt lié à une éventuelle confirmation de son efficacité thérapeutique contre le cancer des poumons non à petites cellules, a commenté Baader Helvea. Novartis perdait 0,4% et Nestlé 0,4% aussi.

Swiss Life (+0,1%) a enregistré un recul du volume de primes au 1er trimestre, avec une baisse en Suisse et en Allemagne et une progression en France et à l'international. Les attentes des analystes ont globalement été satisfaites et les commentaires sont plutôt élogieux. Baader Helvea salue notamment la forte génération de liquidités qui laisse entrevoir de juteux reversements aux actionnaires ces prochaines années. Zurich (+0,3%) et Bâloise (+0,1%) grignotaient aussi un peu de terrain et Swiss Re perdait 0,6%.

Aux bancaires, Credit Suisse gagnait 0,2% et UBS 0,1%. Credit Suisse prévoit de développer un centre Corporate à Raleigh, en Caroline du nord. A terme, 1200 emplois y seront localisés, en partie provenant d'autres bureaux aux USA, à New York notamment.
Syngenta (+0,2%) est désormais en mains de ChemChina à hauteur de 82,23% selon le résultat intermédiaire définitif de l'OPA.

Au lendemain de ses chiffres, Adecco perdait 0,1% à 76,55 francs. S&P a relevé la recommandation à "buy" de "hold" et augmenté l'objectif de cours à 85 de 75 francs, saluant de forts résultats, notamment au niveau de la croissance organique. Barclays a relevé l'objectif de cours à 82 de 80 francs et a confirmé "overweight", mettant l'accent sur le bon contrôle des coûts.

Sans information spécifique, Swatch perdait 0,8% et Clariant 0,2%.
Sur le marché élargi, Ypsomed (-0,1%) a annoncé des investissements pour de nouvelles filiales en Belgique, en Espagne et en Inde. Banque Profil de Gestion (+0,2%) a revendiqué mardi soir un bénéfice net trimestriel de 0,3 mio CHF. La Copa a estimé que l'offre de rachat de LifeWatch (stable) par BioTelemetry est conforme aux dispositions légales.(awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...