Bourse Zurich: Credit Suisse sous les projecteurs

mardi, 25.08.2020

Ce mardi en fin de matinée, le SMI grappillait encore 0,05% à 10'312,912 points. Longtemps échappé, Credit Suisse s'est fait ravaler par le peloton.

Credit Suisse a annoncé l'assimilation au sein de ses activités helvétiques de celles de sa filiale Neue Aargauer Bank. (Keystone)

La Bourse suisse ralentissait nettement la cadence mardi à l'approche de la mi-journée. Particulièrement en verve dans la foulée de l'annonce d'une vaste réorganisation des activités autochtones de Credit Suisse, les valeurs bancaires étaient rentrées dans le rang.

Sur le front conjoncturel, l'Allemagne a dévoilé un déficit public de 3,2% sur le premier semestre, mais atténué le recul de sa croissance au deuxième trimestre. La confiance des entrepreneurs a poursuivi sur la voie du rétablissement en août.

John Plassard, de Mirabaud Banque, relève qu'en plus de nouveaux espoirs de traitement contre le Covid-19, "des signes encourageants de réchauffement commercial entre Washnington et Pékin" soutiennent le moral des investisseurs.

A 11h05 le Swiss Market Index (SMI) grappillait encore 0,05% à 10'312,912 points, le Swiss Leader Index (SLI) 0,11% à 1574,31 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,06% à 12'838,82 points. Sur les trente principales valorisations, 17 progressaient, trois stagnaient et dix reculaient.

Longtemps échappé, Credit Suisse (à l'équilibre) s'était fait ravaler par le peloton. L'établissement zurichois a annoncé l'assimilation au sein de ses activités helvétiques de celles de sa filiale Neue Aargauer Bank. Effet sur l'emploi il y aura, mais dans une ampleur qui reste à déterminer. La banque aux deux voiles s'était fait repasser notamment par UBS (+0,3%) et par Julius Bär (+0,6%).

Le trio de tête se composait désormais de Swiss Re et Kühne+Nagel (+0,9% chacun), ainsi que Temenos (+0,8%). Le logisticien jouissait d'un relèvement d'objectif de cours par Deutsche Bank, qui recommande toutefois toujours le titre à la vente.

A l'autre bout du classement, Swisscom (-0,9%) souffrait de l'ouverture d'une nouvelle enquête de la Commission de la concurrence sur des soupçons d'abus de position dominante. Logitech et le bon Roche (-0,8% chacun) constituaient aussi des boulets non négligeables.

Une ribambelle de sociétés du marché élargi se sont pliées à l'exercice de présentation de leurs résultats à mi-parcours. Helvetia (-1,5%) a lancé un avertissement sur pertes. TX Group (-1,4%) a sombré dans les chiffres rouges.

Swiss Prime Site (-0,9%) a quelque peu déçu à tous égards. Peach Property (-1,2%) subissait le même sort, malgré une performance plus convaincante.

Bossard (-0,1%) a vu son bénéfice net élagué d'un quart.

Liechtensteinische Landesbank (+0,7%) a assisté à un tarissement des afflux de capitaux, mais est parvenue à maintenir son niveau de rentabilité. Vetropack (+0,6%) a aussi limité les dégâts.

Stadler Rail (+4,6%) espère remonter la pente en seconde moitié d'année. (awp)






 
 

AGEFI



...