Bourse Zurich: ouverture en modeste hausse

mardi, 19.05.2020

Ce mardi à l'ouverture, l'indice vedette SMI gagnait 0,21% à 9761,03 points, le SLI s'agrémentait de 0,59% à 1429,32 points.

Julius Bär (+4,7%) montait nettement et s'installait en tête du classement. (Keystone)

La Bourse suisse a ouvert mardi en modeste hausse, malgré une série de nouvelle positives et l'envolée de Wall Street la veille. Le rebond des prix du pétrole, la création d'un fonds de relance européen et la poursuite du déconfinement redonnaient un peu d'espoirs aux investisseurs.

La Bourse de New York a terminé en très nette hausse lundi soir, portée par des résultats préliminaires encourageants d'essais cliniques sur un vaccin contre le coronavirus et par un sentiment globalement positif sur les perspectives économiques. L'indice vedette Dow Jones Industrial Average a grimpé de 3,87%.

"Les indices européens devraient ouvrir en légère hausse ce matin", a estimé l'analyste de Mirabaud Securities, John Plassard, énumérant la hausse du prix du pétrole, le redémarrage de l'économie américaine et mondiale, le soutien franco-allemand à la création d'un fonds de relance de 500 milliards d'euros, les promesses de Jerome Powell de faire plus pour soutenir l'économie et l'annonce des résultats encourageants d'un potentiel vaccin contre le Covid-19 par le laboratoire Moderna.

A 9h08, l'indice vedette SMI gagnait 0,21% à 9761,03 points, le SLI s'agrémentait de 0,59% à 1429,32 points, alors que le SPI progressait de 0,26% à 12'158,62 points. Sur les 30 valeurs vedettes, seules neuf cédaient leurs gains.

Julius Bär (+4,7%) montait nettement et s'installait en tête du classement. Le gestionnaire de fortune a vu la croissance de sa masse sous gestion perdre de l'altitude sur les quatre premiers mois de l'année. L'attraction de nouveaux fonds s'est faite à des niveaux plus faibles que prévu. Par contre, la rentabilité s'est améliorée en comparaison annuelle.

La banque zurichoise était suivie par Sonova (+4,5%) qui accélérait la cadence, après un début poussif avant-Bourse. Le producteur d'assistances à l'audition proposera à ses actionnaires un dividende en nature, sous la forme de parts dans l'entreprise, à l'issue de son exercice décalé 2019/20. Le groupe a également remporté une victoire juridique aux Etats-Unis qui devrait se solder par un revenu exceptionnel de 100 à 120 millions de francs.

Alcon (+1,8%), ainsi que les bancaires UBS (+1,7%) et Credit Suisse (+1,6%) étaient également recherchés.

Novartis (-0,06%) était quasiment à l'équilibre, malgré le feu vert de l'Union européenne pour la thérapie génique Zolgensma destinée aux bébés et enfants atteints d'amyotrophie spinale (AMS). Son accès est désormais possible en France et devrait l'être prochainement en Allemagne.

Les deux autres poids lourds Roche (-0,8%) et Nestlé (-0,1%) cédaient aussi leurs gains. Le premier bénéficiait d'un relèvement d'objectif de cours par Vontobel à 374 francs, contre 373 francs précédemment.

Swisscom (-1,4%), Vifor (-0,9%) et Givaudan (-0,5%) étaient également en nette baisse. Les analystes de Credit Suisse ont pourtant relevé l'objectif de cours de Vifor de sept francs à 160 francs.

Sur le marché élargi, Sunrise (+2,4%) a conclu un partenariat avec son homologue Salt dans le domaine de la fibre optique.

Lem (+8,1%) a vu ses recettes et la rentabilité se contracter sur l'exercice décalé 2019/20. Les chiffres publiés s'inscrivent cependant dans la fourchette haute des prévisions du consensus. (awp)






 
 

AGEFI



...