Bourse Zurich: le rebond s'essoufle en fin de matinée

mardi, 05.05.2020

Ce mardi en fin de matinée, le SMI s'appréciait encore de 0,48% à 9437,88 points.

(Keystone)

La Bourse suisse ralentissait la cadence à l'approche de la mi-journée mardi. Dans une ambiance marquée du sceau des déconfinements progressifs, la saison des résultats d'entreprises reprend ses droits.

Le trou d'air rencontré lundi sur les place européennes ne constituait qu'un rattrapage des pertes subies par Wall Street et Londres vendredi dernier, rappelle Michael Hewson, de CMC Markets. Le rebond des prix du pétrole notamment a depuis permis aux indices étasuniens de reprendre de l'allant, poursuit l'analyste.

La confiance des consommateurs helvétiques, tout comme les prix à la consommation, ont fondu comme neige au soleil en avril.

A 11h10, le Swiss Market Index (SMI) s'appréciait encore de 0,48% à 9437,88 points, le Swiss Leader Index (SLI) de 0,46% à 1373,44 points et le Swiss Performance Index (SPI) de 0,60% à 11'712,74 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 19 progressaient et 10 reculaient, Swisscom faisant du surplace.

Traitée hors dividende de 37,5 centimes de dollars, la nominative UBS (-2,4% ou 22,5 centimes) tenait la lanterne rouge. La porteur Swatch (-1,3%) n'avait pas cette excuse.

Adecco grappillait 0,1%, malgré une perte inattendue sur les trois premiers mois de l'année, attribuée à des écarts d'acquisition. Le spécialiste du placement de personnel a adopté un paquet de mesures destinées à préserver ses réserves de liquidités.

Les poids lourds avançaient à des rythmes divers, Nestlé s'appréciant de 0,5%, Roche de 0,8% et Novartis de 1,1%.

Logitech (+0,5%) a lancé un nouveau programme de rachat d'actions.

Sur le marché élargi, Oerlikon (-0,2%) a affiché une résistance insoupçonnée sur les trois premiers mois de l'année et annonce de vastes coupes dans les effectifs de la division Surface solutions.

Aluflexpack, qui s'emballait de 3,4%, a fait fi de la pandémie en ce début d'année et reconduit ses objectifs à court terme.

Pierer Mobility (+7,8%) va lever le chômage partiel introduit chez KTM.

Comet (+4,0%) s'est trouvé un nouveau directeur général en la personne de Kevin Crofton.

PSP Swiss Property (-1,1%) a manqué le coche avec son bénéfice net trimestriel.

SIG Combibloc perdait 1,6%, après une grosse déception en termes de rentabilité sur le premier partiel 2020.

Obseva (+9,8%) a quelque peu réduit ses pertes au premier partiel. (awp)






 
 

AGEFI



...