Bourse Zurich: ouverture en baisse dans un marché atone

lundi, 22.06.2020

A la Bourse suisse ce lundi vers 14h30, l'indice vedette SMI reculait de 0,31% à 10'232,87 points, alors que le SLI cédait 0,32% à 15219,88 points.

L'agenda économique ne réserve pas d'annonce majeure et, sauf surprise, la semaine s'annonce calme. (Keystone)

La Bourse suisse repartait en légère baisse lundi après-midi, en l'absence de nouvelles d'entreprises susceptibles de faire bouger les cours. L'agenda économique ne réserve pas d'annonce majeure et, sauf surprise, la semaine s'annonce calme.

La résurgence de nouveaux cas de coronavirus dans le monde inquiétait les intervenants. "Les actions reculaient lundi en Europe, après une séance mitigée en Asie après que de nouveaux cas de Covid-19 ont été diagnostiqués en Australie, aux Etats-Unis et en Allemagne pendant le weekend", ont souligné les analystes d'Activtrades dans une note.

Selon ces derniers, les investisseurs étaient dans l'incertitude face aux actifs risqués et les volumes commençaient à reculer avec l'approche de la période estivale. Les tensions politiques à Hong Kong pesaient aussi.

A Wall Street, les principaux indices se préparaient par contre à une ouverture en hausse, Dow Jones (+0,8%), Nasdaq (+0,9%) et S&P (+0,8%) pointant vers le haut, selon les indications avant-Bourse.

A la Bourse suisse vers 14h30, l'indice vedette SMI reculait de 0,31% à 10'232,87 points, alors que le SLI cédait 0,32% à 15219,88 points. Le SPI grignotait abandonnait pour sa part 0,13% à 12'667,74 points.

Parmi les plus gros perdants figuraient Temenos (-1,8%), Richemont (-1,8%) et Sika (-1,7%).

Chez les poids lourds, Novartis (-0,3%) et Nestlé (-0,2%) reculaient, alors que Roche (+0,2%) progressait. Ce dernier a vu son objectif de cours relevé par Oddo BHF SCA, tandis que celui de Novartis a été abaissé.

AMS (-1,0%) repartait en baisse. Le fabricant de puces et capteurs autrichien a annoncé l'émission d'un total de 1 milliard d'euros d'obligations "seniors" afin de financer l'acquisition de l'allemand Osram.

A l'autre bout du tableau, Partners Group (+2,6%) affichait toujours la plus solide performance, porté par un relèvement d'objectif de cours et de recommandation par Goldman Sachs.

Le gestionnaire d'actifs était suivi par Logitech (+2,3%) qui accélérait franchement, ainsi que Vifor (+1,2%) et UBS (+0,9%). La banque aux trois clés bénéficiait d'un relèvement d'objectif de cours par Kepler Cheuvreux.

Sur le marché élargi, Basilea (+0,7%) avançait modestement, grâce à un paiement d'étape de 5 millions de francs suite à l'autorisation de commercialiser son antifongique Cresemba en Russie.

Meyer Burger (+25,3%) poursuivait son envolée de vendredi où le titre avait pris 18%. De producteur de machines pour la fabrication d'installations photovoltaïques, l'entreprise bernoise entend se muer en fabricant de panneaux solaires. A cet effet, le groupe veut procéder à une augmentation de capital de 165 millions de francs. (awp)






 
 

AGEFI



...