Bourse Zurich: le soufflé retombe avant la mi-journée

lundi, 13.07.2020

Ce lundi à 11 heures, le Swiss Market Index grappillait encore 0,07% à 10'236,47 points, le Swiss Leader Index 0,16% à 1545,87 points.

Sur les 30 principales valorisations, seules six reculaient et toutes les autres progressaient. (Keystone)

L'optimisme résolu affiché dans les premiers échanges à la Bourse suisse avait cédé la place lundi en fin de matinée à une confiance bien plus mesurée. La pandémie va continuer à occuper les esprits anticipe David Madden, de CMC Markets. L'OMS a recensé dimanche un nouveau record de nouveaux cas à l'échelle mondiale, largement alimenté par le pays de l'oncle Sam, mais aussi l'Inde et le Mexique.

L'accélération de la saison des résultats détourne néanmoins graduellement l'attention des détenteurs de capitaux, avec dès mardi les performances des géants bancaires américains JPMorgan, Citigroup et Wells Fargo, énumère IG Markets.

"Même si l'appétit pour le risque reste fort jusqu'à présent, certains investisseurs ne savent toujours pas si cette saison des bénéfices sera un festival ou un bain de sang", prévient de son côté Pierre Veyret, analyste chez Activtrades.

A 11 heures, le Swiss Market Index (SMI) grappillait encore 0,07% à 10'236,47 points, le Swiss Leader Index (SLI) 0,16% à 1545,87 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,07% à 12'678,70 points. Sur les 30 principales valorisations, 22 progressaient, le bon Schindler stagnait et sept reculaient.

Le béhémoth du placement de personnel Adecco (+2%) caracolait toujours en tête, entraîné notamment par un relèvement de son objectif de cour de la part de la Banque royale du Canada.

La porteur Swatch et Temenos (+1,5% chacun) tentaient de ne pas se laisser distancer.

Le bon de jouissance Roche (+0,4%) faisait fi de l'échec de l'une de ses nombreuses études cliniques sur le Tecentriq, après avoir revendiqué des avancées dans le domaine de l'hémophilie. Les deux autres poids lourds par contre pesaient sur la tendance, Nestlé égarant 0,1% et Novartis perdant 0,5%.

Le logisticien Kühne+Nagel (-1,3%) avait hérité de la lanterne rouge, derrière AMS (-0,5%). Le géant autrichien des semi-conducteurs a émis un nouvel emprunt de 200 millions d'euros pour amortir notamment les frais d'acquisition de l'allemand Osram Licht.

Sur le marché élargi, l'équipementier du bâtiment Arbonia (+15%) caracolait seul en échappée, profitant d'indications confiantes sur sa rentabilité sur les six premiers mois de l'année.

L'équipementier de l'industrie solaire en voie de réorientation Meyer Burger (+6,6%) et l'organisateur d'évènements à la recherche d'une planche de salut MCH (+4%) s'offraient aussi des bouffées d'oxygène.

Le prestataire de services informatiques Softwareone (+1,9%) renforce ses capacités dans les environnement SAP et Oracle avec l'acquisition du néerlandais B-lay. (awp)






 
 

AGEFI



...