Bourse Zurich: dans le vert pour la première séance de la semaine

lundi, 24.08.2020

Lundi, le SMI a terminé en hausse de 0,88% à 10'308,39 points, avec un plus haut à 10'356,75 et un plus bas à 10'280,94.

La totalité des valeurs vedettes progressaient, emmenées par les valeurs technologiques Temenos (+2,1%) et AMS (+1,9%), ainsi qu'UBS (+1,4%) et Lonza (+1,4%). (Keystone)

La Bourse suisse a entamé la semaine du bon pied. Les indices ont terminé dans le vert, sous les plus hauts du jour toutefois. La saison des résultats, désormais concentrée sur le marché élargi, a marqué une pause.

A New York, Wall Street montait nettement en matinée, les investisseurs saluant l'autorisation d'un nouveau traitement contre le Covid-19. L'agence américaine du médicament (FDA) a cependant rappelé qu'il n'existait pas de preuve formelle que l'utilisation de plasma était efficace.

Les résultats ne sont "pas concluants", a dit à la presse la cheffe scientifique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Soumya Swaminathan. L'institution recommande une utilisation dans des tests cliniques. Mais un pays peut "évidemment" utiliser le plasma comme médicament d'urgence s'il estime que les bénéfices dépassent la menace d'effets problématiques, a ajouté Mme Swaminathan.

Le SMI a terminé en hausse de 0,88% à 10'308,39 points, avec un plus haut à 10'356,75 et un plus bas à 10'280,94. Le SLI a gagné 1,12% à 1572,61 points et le SPI 0,84% à 12'832,24 points. Sur les 30 valeurs vedettes, Logitech (-0,5%) est le seul perdant.

Le match entre la volatile AMS (+3,4%) et Temenos (+2,8%) pour la première place du podium s'est achevé en faveur du fabricant autrichien de puces, qui, selon des courtiers, a profité d'achats de couverture agressifs de la part des investisseurs. Temenos a même dû céder la médaille d'argent à Adecco (+3,2%).

UBS (+2,3%) est le seul autre titre ayant gagné plus de 2%.

Les autres bancaires Credit Suisse (+1,4%), Julius Bär (+1,1%) ont fini dans le gros du peloton.

La justice belge a ouvert une enquête contre Credit Suisse, soupçonné de complicité d'évasion fiscale. Le Ministère public fédéral cherche à déterminer dans quelle mesure la grande banque aurait aidé des citoyens belges à soustraire de l'argent au fisc.

Les poids lourds Novartis (+0,1%), Roche (+0,4%) et Nestlé (+0,7%) ont été moins recherchés du fait de leur caractère défensif.

Le patron de Novartis, Vasant Narasimhan, a affirmé qu'un retour au développement de vaccins, malgré les besoins contre le Covid-19 et d'autres nouvelles maladies virales potentielles, était hors de question. Il a par ailleurs déclaré à la NZZ ne pas s'attendre à un tournant dans la lutte contre le coronavirus dans un avenir proche. Le monde devra vivre avec le virus encore longtemps, selon lui.

Sur le marché élargi, Sulzer (+2,7%) a annoncé l'acquisition de l'allemand Haselmeier pour 100 millions d'euros. Le groupe de Winterthour complète ainsi son portefeuille dans les soins de santé. Et il ne compte pas s'arrêter là, son patron ayant relevé que d'autres acquisitions sont envisageables.

Flughafen Zürich (+7,3%) a profité d'un relèvement d'objectif de cours par RBC, qui a confirmé "outperform". L'analyste préfère ce titre à ceux d'autres sociétés exploitant des aéroports.

Comet (+4,6%) et U-Blox (+1,2%) ont profité de commentaires positifs de la part des analystes d'UBS, qui ont augmenté les objectifs de cours et confirmé respectivement "buy" et "neutral".

Mobilezone (+4,0%) a poursuivi sur sa lancée après la publication d'une performance semestrielle supérieure aux attentes, qui avait valu à l'action un bond de 12% vendredi. Ce lundi Mirabaud a relevé l'objectif de cours et confirmé "hold".

Bachem (+3,1%) a poursuivi son envolée, après avoir clôturé vendredi soir sur un bond de 17,5%. Le chimiste bâlois a affiché une solide performance à l'issue du premier semestre.

Mikron (+0,2%) ne ressent pas encore les effets de la reprise de la production industrielle en Europe, même si une de ses divisions utilise une bonne partie de ses capacités. "Nous sommes heureux de constater une utilisation élevée et constante des capacités chez Mikron Automation" qui fabrique des installations destinées à la production de tests Covid aux États-Unis et en Suisse, s'est félicité le directeur général Bruno Cathomen dans un entretien à Moneycab.

Aluflexpack (-2,6%) a affiché au premier semestre des ventes et un résultat brut d'exploitation (Ebitda) en hausse sur un an et réaffirmé ses objectifs pour le reste de l'année. (awp)






 
 

AGEFI



...