Dans quels commerces pouvez-vous vous rendre dès aujourd’hui?

lundi, 27.04.2020

Ce lundi 27 avril signe la première phase du plan de déconfinement. La clientèle peut retrouver ses commerçants, dans le respect des distances ou derrière une vitre en plexiglas.

Les jardineries et fleuristes relèvent leur rideau, ce lundi.

Dès ce lundi, plusieurs secteurs d'activités rouvrent leurs portes après six semaines de fermeture due au Covid-19. Cette première étape concerne les magasins de bricolage, jardineries, coiffeurs, cabinets médicaux, vétérinaires, salons de beauté et tatoueurs.
Les branches qui pourront reprendre le travail ont chacune prévu des mesures de protection contre le coronavirus. A l'exemple des magasins d'alimentation, les bricos et jardineries misent sur l'entrée des clients au compte-gouttes, le respect des distances et le payement par carte. Les caisses seront protégées d'une vitre en plexiglas.
Les coiffeurs rouvriront en deux étapes. Dans un premier temps, la moitié des places sera disponible pour garantir une distance d'au moins deux mètres entre les employés. La réouverture complète suivra plus tard. Les personnes à risque sont exclues de la première phase.

Masque de protection chez le coiffeur

Le coiffeur comme le client devront porter un masque de protection. Pour les traitements du visage, le rasage ou la taille de la barbe, le coiffeur devra également porter une visière en plexiglas. Coiffuresuisse recommande aussi que le personnel soit muni de gants à usage unique et que chaque client reçoive une nouvelle cape, à usage unique ou lavable.
Chez le dentiste, les mesures d'hygiène déjà très strictes sont renforcées. Une attention sera accordée aux personnes à risque et l'espace réorganisé dans la salle d'attente. Pour les physiothérapeutes, leur association Physioswiss leur conseille le port du masque. Les clients devraient en faire de même, mais uniquement s'ils font partie d'un groupe à risque.
S'il faut mener son animal de compagnie chez le vétérinaire, il faudra le remettre à l'extérieur du cabinet ou de la clinique, et le récupérer à la sortie.
L'Association suisse des tatoueurs professionnels (ASTP) demande pour sa part à ses membres de porter un masque de type FFP2, qui protège aussi bien le porteur que la personne en face. Le client devrait aussi en avoir un ou à tout le moins un masque chirurgical. (ATS)

Lire aussi:
- La reprise entraîne des coûts importants pour les coiffeurs et les barbiers
Comment les fleuristes se préparent à la réouverture
>>> Lire également notre dossier Coronavirus







 
 

AGEFI



...