Cargo sous terrain: La Mobilière, Helvetia, Coop et Migros injectent 22,5 millions

jeudi, 07.09.2017

Cargo sous terrain, le projet de transport de marchandises sous terre à travers la Suisse, a trouvé ses premiers investisseurs: La Mobilière, Helvetia, Coop et Migros.

Cargo sous terrain propose une solution pour la suppression des goulots d’étranglement au niveau des autoroutes, des voies ferrées et des axes urbains.(Keystone)

La Mobilière, Helvetia, Coop et Migros investissent 22,5 millions de francs pour la phase de permis de construire du premier tronçon partiel entre Härkingen (SO)/Niederbipp (BE) et Zurich.

Dès 2030, un système logistique numérique globalisé pour palettes, conteneurs et paquets sera mis en service sur ce tronçon, a annoncé Cargo sous terrain (CST) jeudi. Le réseau entièrement automatisé entre Genève et Saint-Gall, entre Bâle et Lucerne et un embranchement entre Berne et Thoune (BE) reliera quelque 80 "hubs" de transbordement pour charger ou décharger des marchandises. La réalisation est prévue d'ici 2045.

Pour les assureurs La Mobilière et Helvetia, le projet est un "investissement prometteur". Pour les géants du commerce de détail, il s'agit de garantir un approvisionnement fiable en produits frais aussi à l'avenir.

CST est en négociation avec d'autres investisseurs nationaux et internationaux autour d'investissements entre 5 et 20 millions de francs par partenaire. Les investisseurs fournissent une contribution préalable présentée par le Conseil fédéral comme une condition au lancement d'une loi "Cargo sous terrain" au Parlement.

Le but est de garantir 100 millions pour la phase de permis du premier tronçon partiel. La construction de celui-ci coûtera 3,5 milliards. Pour l'ensemble du système, il faudra 33 milliards.

Peter Sutterlüti, président du conseil d'administration de CST, commente les engagements: «Je me réjouis d’être entouré pour la réalisation des futurs clients, utilisateurs et propriétaires
du système. Cette présence révèle l’engagement du commerce de détail et la valeur,
mais aussi l’attractivité de CST.»

Cargo sous terrain (CST) propose une solution pour la suppression des goulots
d’étranglement au niveau des autoroutes, des voies ferrées et des axes urbains. Selon les pronostics de la Confédération, le trafic de marchandises augmentera de 37% entre 2010 et 2040. Une fois achevé, CST doit réduire d'environ 30% le transport de marchandises dans les villes et de 40% le trafic autoroutier des poids lourds. Le système prévoit des véhicules de transport autonomes circulant dans des tunnels creusés à 50 mètres sous terre.(awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...