Candriam place la croissance du PIB suisse au-dessus de 2%

vendredi, 01.12.2017

Candriam prévoit une progression du PIB suisse pour 2018, portée par la dépréciation du franc face à l'euro qui va doper les exportations.

Le gestionnaire d'actifs Candriam place la croissance du PIB suisse au-dessus de 2% pour 2018. Cette progression devrait être similaire à celle de la zone euro, que la société financière attend à 2,2%, a indiqué Florence Pisani, responsable de la recherche économique. La spécialiste ne prévoit en revanche pas d'inflation en Suisse l'année prochaine.

L'économie helvétique devrait être portée en 2018 par la dépréciation du franc face à l'euro, qui va doper les exportations. Cet effet sera décuplé grâce à la reprise attendue en Europe, a prédit Mme Pisani, qui s'est exprimée en marge d'un événement à Genève.

L'année prochaine, la croissance sera donc soutenue par les exportations, puisque la consommation interne ne progressera que de 1,5%, selon l'économiste.

La Banque nationale suisse (BNS) devrait maintenir sa politique monétaire accommodante, marchant sur les traces de son homologue européenne. Cette dernière continuera d'ailleurs de se montrer très prudente. Un resserrement des taux directeurs en zone euro n'interviendra qu'ultérieurement et de manière très graduelle, a expliqué Florence Pisani.

Filiale du groupe américain New York Life, Candriam se définit comme un acteur européen de la gestion d'actifs. Le groupe est spécialisé dans l'investissement socialement responsable (ISR). L'antenne suisse est basée à Genève.(awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01



...