Equilibre attendu à la Bourse suisse

mardi, 15.09.2020

Bourse Zurich: l’ouverture devrait se dérouler à l'équilibre, malgré le faste de Wall Street.

Les bancaires UBS et Credit Suisse (-0,4% chacune) reprenaient leurs souffle, au lendemain de rumeurs leur prêtant des velléités de rapprochement, qui avaient fait bondir leurs titres de respectivement 2,5% et 4,3%. (Keystone)

La Bourse suisse était attendue quasiment à l'équilibre mardi à l'ouverture. La Bourse de New York a fini en nette hausse lundi, profitant du rebond du secteur technologique, qui avait perdu 4% la semaine dernière - sa pire performance hebdomadaire depuis mars - et d'une série d'opérations de rachats.

"Quand des entreprises sont à l'aise pour racheter d'autres entreprises, cela suggère que tout le monde ne pense pas que le marché actions est surévalué", fait remarquer Christopher Low de FHN Financial.

La place tokyoïte a bouclé la séance de mardi dans le rouge. Le Japon s'est trouvé un nouveau Premier ministre en la personne de Yoshihide Suga, secrétaire général du gouvernement et conseiller du sortant Shinzo Abe. Investi par le Parti libéral-démocrate (PLD), le futur dirigeant devrait obtenir sans encombres le blanc-seing parlementaire mercredi.

Au chapitre macroéconomique, la Chine a vu sa consommation repartir en août sur un an, confirmant un retour progressif à la normale dans la seconde économie mondiale.

A 08h05, le Swiss Market Index (SMI) grignotait 0,3% à 10'460,87 points dans les échanges avant-Bourse recensés par la banque Julius Bär. La plupart des composantes de l'indice vedette de SIX pointaient dans le rouge.

Le groupe pharmaceutique Roche (-0,1%) et l'hôpital universitaire de Bâle vont coopérer pendant deux ans dans le domaine du cancer des poumons. Les deux autres poids lourds du SMI Novartis (+0,4%) et Nestlé (-0,1%) évoluaient en ordre dispersé.

Les bancaires UBS et Credit Suisse (-0,4% chacune) reprenaient leurs souffle, au lendemain de rumeurs leur prêtant des velléités de rapprochement, qui avaient fait bondir leurs titres de respectivement 2,5% et 4,3%.

Le biochimiste Lonza (+1,4%) collabore avec son partenaire Humanigen pour étendre ses capacités de production pour le lenzilumab, un produit candidat destiné à être utilisé contre la Covid-19.

Sur le marché élargi, le boulanger industriel Aryzta (pas de cours avant-Bourse) a annoncé le retrait de son candidat à la présidence du conseil d'administration Andreas Schmid, laissant le champ libre à l'ancien patron de Hiestand

L'assureur Helvetia (+0,5%) a essuyé sur les six premiers mois de l'année une perte nette de 16,9 millions de francs, contre un bénéfice de 289,7 millions un an plus tôt, en raison du résultat négatif de ses placements, ainsi qu'à un amortissement de 40,2 millions.

L'exploitant de boutiques hors-taxes Dufry (+0,5%) a obtenu une nouvelle concession de douze ans à l'aéroport international Sabiha Gökçen d'Istanbul. (AWP)






 
 

AGEFI



...