Timide élan d’avant week-end à la Bourse suisse

vendredi, 31.07.2020

Bourse Zurich: le SMI tente un timide rebond avant le week-end alors que la saison des résultats de mi-parcours se poursuit.

La majorité des valeurs vedettes s'inscrivait en hausse, emmenées par Logitech (+1,7%), Temenos (+1,6%) et Credit Suisse (+1,3%). (Keystone)

La Bourse suisse tentait de remonter la pente vendredi matin, après avoir subi la veille la crainte des investisseurs sur les répercussions économiques de la pandémie de coronavirus. En Suisse, la saison des résultats se poursuivait avec ceux, sans surprise, de Swiss Re et de la BNS.

La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé jeudi soir, tiraillée entre la chute historique du PIB des Etats-Unis au 2e trimestre et la bonne santé des géants technologiques. Avec un effondrement du produit intérieur brut de près de 33% entre avril et juin en rythme annualisé (-9,5% sur un an), la première économie mondiale est officiellement entrée en récession.

"Les indices européens ont nettement reculé la veille, enregistrant leur pire performance en quatre semaines en raison des craintes que la reprise économique des dernières semaines soit sur le point de s'essouffler", ont estimé les analystes de CMC Markets dans une note.

Selon ces derniers, les incertitudes concernant la santé de la conjoncture américaine inquiètent les investisseurs et pesaient sur le dollar, alors que l'élection présidentielle de novembre se rapproche à grand pas.

A 09h06, l'indice vedette SMI avançait de 0,11% à 10'104,00 points, après avoir clôturé jeudi soir en forte baisse de 1,73%. Le SLI s'adjugeait 0,36% à 1535,14 points et le SPI grignotait 0,04% à 12'531,73 points.

La majorité des valeurs vedettes s'inscrivait en hausse, emmenées par Logitech (+1,7%), Temenos (+1,6%) et Credit Suisse (+1,3%). Le groupe bancaire a publié la veille de solides résultats trimestriels et dévoilé une réorganisation de ses activités dans la banque d'affaires. RBC a augmenté l'objectif de cours de la banque zurichoise.

Son homologue et concurrent UBS (+0,9%) suivait à quelques encablures.

Swiss Re (+1,3%) a confirmé avoir accusé sur les six premiers mois de l'année une perte sèche de 1,1 milliard de dollars, attribuée à des demandes et réserves de couverture liées à la pandémie de Covid-19 pour 2,5 milliards.

Les poids lourds pesaient cependant sur l'indice avec Nestlé (-1,0%), Roche (-0,2%) et Novartis (-0,1%). La filiale américaine de Roche, Genentech, a obtenu de l'Agence américaine des médicaments (FDA) une nouvelle homologation pour son médicament Tecentriq. Le feu vert porte sur une combinaison de Tecentriq, Cotellic et Zelboraf pour le traitement du mélanome avancé avec mutation Braf V600.

Le géant alimentaire a dévoilé jeudi des résultats solides au premier semestre et plusieurs analystes ont dans la foulée relevé leurs objectifs de cours.

Schindler (-0,8%), ainsi que les valeurs du luxe Richemont (-0,5%) et Swatch (-0,4%) reculaient aussi. (AWP)






 
 

AGEFI



...