Bourse Zurich: le SMI prêt à refranchir la barre des 10'200 points

mardi, 11.08.2020

A 10h45, le Swiss Market Index progressait de 1,04% à 10'196,06 points, juste en dessous de son plus haut du jour.

Une multitude de sociétés du marché élargi ont publié ce mardi leurs résultats à mi-parcours. (Keystone)

La Bourse suisse étoffait ses gains mardi à l'approche de la mi-journée. En hausse marquée dès les premiers échanges, son indice vedette SMI flirtait avec la marque des 10'200 points. Si le front des nouvelles est resté calme au niveau des valeurs vedettes, une multitude de sociétés du marché élargi ont publié leurs résultats à mi-parcours.

Les négociations sont au point mort entre démocrates et républicains à Washington sur un plan de relance de l'économie américaine, plombée par la crise du coronavirus. Mais les "investisseurs restent convaincus que les deux camps finiront par parvenir à un accord", estime Milan Cutcovic, d'AxiTrader.

Samedi, le président étasunien Donald Trump a signé quatre décrets qui prévoient des aides diverses pour les chômeurs, les locataires précaires ou les étudiants, donnant confiance aux marchés.

Les critiques du camp démocrate au décret ont ajouté de la nervosité au marché, prévient toutefois John Plassard, de Mirabaud Banque, rappelant que le calendrier de l'application des nouvelles mesures n'est toujours pas connu.

Au chapitre macroéconomique, le marché automobile chinois a repris des couleurs en juillet, avec une forte hausse des ventes sur un an (+7,9%). En Suisse au contraire, les mises en circulation de voitures de tourisme ont encore baissé de 11% sur la même période.

Au Royaume-Uni, le nombre de personnes employées a chuté de 730'000 entre mars et juillet, la pire dégringolade depuis la crise financière de 2009.

A 10h45, le Swiss Market Index (SMI) progressait de 1,04% à 10'196,06 points, juste en dessous de son plus haut du jour. Le Swiss Leader Index (SLI) s'offrait 1,15% à 1559,47 points et l'indice du marché élargi Swiss Performance Index (SPI) 0,99% à 12'635,21 points. Sur les 30 valeurs vedettes de la place zurichoise, toutes à l'exception de Lonza (-2,2%) et Givaudan (-0,4%) prenaient de l'embonpoint.

Schindler (+1,3%) était redescendu de quelques étages. Le groupe lucernois va livrer - pour un montant non précisé - un total de 134 ascenseurs pour le projet d'agrandissement du métro de la capitale française Grand Paris Express.

Logitech (+0,9%) a vu son objectif de cours relevé par Credit Suisse, qui confirme sa recommandation d'achat du titre (outperform).

Adecco (+2,8%) semblait profiter d'un commentaire favorable de Vontobel, qui estime que le colosse du placement de personnel a traversé avec brio un trimestre délicat. L'objectif de cours a été légèrement rehaussé et la recommandation "hold" reconduite.

Avec une avancée de près de 4,1%, Alcon menait le bal, loin devant Richemont (+3,5%) et la volatile AMS (+3,4%), sans indications particulières.

Les trois paquebots du SMI avaient le vent en poupe Novartis (+1,2%) et Nestlé (+1,1%) soutenant l'indice, alors que Roche (+0,6%) pesait sur le marché. Vontobel a relevé son objectif de cours pour la multinationale veveysane et confirmé "buy".

Sur le marché élargi, les sociétés industrielles Dätwyler (-2,2%), Tornos (-6,3%) et Phoenix Mecano (+1,2%) connaissaient des fortunes diverses après la publication de leur performance semestrielle.

Swissquote (+9,0%), la Banque cantonale de Genève (-0,3%) ou encore le laboratoire Basilea (+2,4%) ont également publié leurs chiffres à mi-parcours.

La Confédération a passé précommande au zurichois Molecular Partners (+17,1%) pour son traitement expérimental contre le coronavirus, moyennant une commission de réservation de près de dix millions de francs. En cas d'homologation, Berne jouira ainsi d'un accès prioritaire sur les 200'000 premières doses du médicament et du droit d'en obtenir jusqu'à 3 millions supplémentaires.

Le groupe de construction Implenia (+0,9%) a décroché plusieurs contrats en Allemagne en juillet, représentant un volume total de 100 millions d'euros.

Newron (+19,3%) a achevé ses études précliniques sur l'evenamide, potentiellement la première thérapie complémentaire pour le traitement des patients présentant des symptômes de schizophrénie. La phase III devrait démarrer au début de 2021.

EMS-Chemie (-2,7%) pouvait se prévaloir d'un traitement hors-dividende. (awp)






 
 

AGEFI



...