Bourse Zurich: les indices refont surface à la mi-journée

mercredi, 20.05.2020

A 11h03, le Swiss Market Index égarait 0,11% à 9752,95 points, après une brève incursion en territoire positif.

Lanterne rouge, Credit Suisse abandonnait 2,2%, derrière Swiss Re (-1,7%) et UBS (-1,6%). (Keystone)

En apnée dans les premiers échanges, les principaux indices de la Bourse suisse affleuraient à nouveau à la surface mercredi en fin de matinée.

Au terme de deux séances fastes, "l'optimisme récent s'avère difficile à maintenir pour la plupart des investisseurs", note Pierre Veyret, d'Activtrades. L'analyste invoque notamment d'éphémères espoirs autour du développement rapide d'un vaccin contre la Covid-19.

Outre-Atlantique, plusieurs membres de la Réserve fédérale américaine ont en outre émis des appels à la prudence contre un déconfinement prématuré, surenchérit John Plassard, de Mirabaud.

A 11h03, le Swiss Market Index (SMI) égarait 0,11% à 9752,95 points, après une brève incursion en territoire positif. Le Swiss Leader Index (SLI) cédait 0,29% à 1426,34 points, mais le Swiss Performance Index (SPI) grignotait 0,02% à 12'181,27 points. Sur les trente plus lourdes valorisations, seize s'enfonçaient, treize progressait et Vifor se retrouvait pile à l'équilibre.

Bancaires et financières subissaient d'importantes avaries. Lanterne rouge, Swiss Re abandonnait 2,7%, derrière Credit Suisse (-2,5%), Swiss Life et Zurich Insurance (-2,4 chacun). Julius Bär (-2,3% ou 89 centimes) pouvait au moins avancer l'excuse d'un traitement hors dividende de 75 centimes. UBS (-1,1%) ne s'en tirait comparativement pas trop mal.

Les poids lourds Roche (+0,9%), Novartis (+0,3%) et Nestlé (+0,2%) tiraient désormais tous à la même corde, avec des intensités variables toutefois. Sonova (+3,1%) caracolait seul en tête d'indice, poursuivant sur sa lancée de la veille.

Sur le marché élargi, Mikron reculait de 2%. Le constructeur de machines d'assemblage a lancé une profonde restructuration, comprenant plusieurs dizaines de suppressions de postes. Les mesures n'empêcheront pas le groupe de boucler l'exercice en cours dans le rouge, a prévenu la direction.

Idorsia perdait 3,4%, dans la foulée d'une augmentation de capital pour près d'un tiers de milliard de francs.

Ascom reculait de 0,9%, malgré un renouvellement de contrat de services en Allemagne.

Valora cédait 2,7%, ne bénéficiant guère du relèvement de deux crans de la recommandation par Baader Helvea.

La Banque cantonale des Grisons (bon de participation -0,7%) a pris acte du départ d'un membre de son conseil, sur fond de potentiel conflit d'intérêts.

Le laboratoire plan-les-ouatien Addex (-5,8%) a continué à puiser dans ses réserves au 1er trimestre.

Softwareone prenait 0,6%, suite à l'annonce du rachat de l'australien Gorillastack.

Santhera (+9%) s'illustrait, qui espère pouvoir boucler prématurément une étude clinique avancée contre la maladie de Duchenne.

Zur Rose (+9,7%) profitait de l'entame de sa couverture par Jefferies sur une recommandation d'achat. (awp)






 
 

AGEFI



...