Boris Johnson présente un compromis de la dernière chance

mercredi, 02.10.2019

Boris Johnson va présenter dans la journée à Bruxelles "des propositions raisonnables et constructives" pour éviter un Brexit sans accord.

Boris Johnson a averti qu'en cas de rejet de son plan, le Royaume-Uni était "prêt" à une sortie sans accord. (Keystone)

A moins d'un mois de la date prévue du Brexit, le Premier ministre britannique Boris Johnson a mis la pression sur les Européens mercredi. Il a annoncé un projet de "compromis" présenté comme la seule manière d'éviter une sortie sans accord.

Arrivé au pouvoir fin juillet avec la promesse de sortir coûte que coûte son pays de l'Union européenne, le chef du gouvernement a annoncé qu'il présenterait dans la journée à Bruxelles "des propositions raisonnables et constructives" et que la balle se situait désormais dans le camp européen.

"Oui, le Royaume-Uni fait un compromis, et j'espère vraiment que nos amis européens le comprendront et feront un compromis à leur tour", a-t-il déclaré devant ses militants réunis au dernier jour du congrès annuel du Parti conservateur à Manchester, dans le nord-ouest de l'Angleterre.

S'il n'est pas rentré dans les détails techniques, il a averti qu'en cas de rejet de son plan, le Royaume-Uni était "prêt" à une sortie sans accord, aux conséquences potentiellement désastreuses, le 31 octobre, scénario redouté des milieux économiques. "Nous sortirons de l'UE le 31 octobre quoi qu'il arrive", a-t-il martelé.

L'objectif de cette nouvelle offre est d'éviter une sortie brutale en résolvant en particulier le casse-tête de la frontière irlandaise pour mettre fin à trois ans d'une saga qui a plongé le Royaume-Uni dans une profonde crise politique. Ce plan, dont les détails qui ont fuité ont été accueillis froidement à Dublin, n'a pas été commenté par Bruxelles en attendant que les détails soient officialisés.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker s'entretiendra par téléphone mercredi à 17h15 avec Boris Johnson. (ats)






 
 

AGEFI




...