Une start-up vaudoise veut uberiser les réservations des blocs opératoires

Mercredi, 18 juillet 2018 // Matteo Ianni

La start-up resot.care va lancer une plateforme de mise en relation entre les différents intervenants professionnels du domaine médical. L’objectif est de simplifier les réservations d’interventions chirurgicales ambulatoires, stationnaires et privées. Une innovation de taille dans le milieu hospitalier.

La question des délais d’attente pour les interventions chirurgicales non urgentes soulève des controverses et s’avère parfois déroutante.  Aujourd'hui, des personnes souffrantes sont obligées d'attendre plusieurs mois pour une opération. Comment en est-on arrivé à un tel engorgement? Les...

SGS est en ligne avec son plan stratégique 2020

Mercredi, 18 juillet 2018 // Elsa Floret

Pour ses acquisitions le leader mondial de l’inspection - dont les résultats semestriels sont en hausse - met le focus sur l’Asie du Nord-Est et l’Amérique du Nord.

Lors de la présentation de ses résultats semi-annuels devant les médias mercredi depuis son quartier général genevois, la SGS renouvelle ses perspectives 2018, ainsi que ses objectifs stratégiques de croissance 2020. Les résultats sont en hausse. En ce qui concerne l’accélération du programme d’acquisitions du leader...

Temenos poursuit sa croissance tous azimuts au 2e trimestre

Mercredi, 18 juillet 2018

Le chiffre d'affaires de Temenos s'est élevé à 204 millions de dollars, en hausse de 17% sur un an.

Temenos a annoncé mercredi des résultats extrêmement solides au 2e trimestre. Aussi bien le chiffre d'affaires que le résultat opérationnel (Ebit) et les recettes tirées des licences sont en nette hausse et bien supérieurs aux attentes des analystes. Le chiffre d'affaires du développeur genevois de logiciels bancaires s'est...

Bolloré et Alibaba annoncent un "partenariat mondial"

lundi, 02.07.2018

Le géant chinois du commerce en ligne et le groupe français vont collaborer notamment dans le domaine du bus et de la voiture électrique.

Alibaba, le numéro un chinois de la vente en ligne, connaît une de croissance à marche forcée. (keystone)

Le géant chinois du commerce en ligne Alibaba et le groupe diversifié français Bolloré ont annoncé lundi un "partenariat mondial" pour "développer des projets communs" et "explorer de nouvelles opportunités commerciales".

Dans le cadre de cet accord, Alibaba Cloud, la branche d'informatique dématérialisée du géant chinois, fournira à Bolloré "des services de +cloud+, de +big data+, d'intelligence artificielle, de réseaux de diffusion de contenus et de solutions de contenus", ont précisé les deux groupes dans un communiqué commun.

Par ailleurs, Alibaba et Bolloré vont étudier des possibilités de coopération dans les domaines du bus et de la voiture électrique, de l'autopartage et de la batterie électrique, domaines dans lesquels Bolloré a massivement investi, même s'il vient de subir un revers avec la résiliation du contrat Autolib', sa vitrine en région parisienne.

Il s'agira notamment "d'explorer" des "possibilités de co-développement de solutions internet pour les voitures et bus électriques", selon le texte.

Par ailleurs, les groupes chinois et français "étudieront la faisabilité" d'utiliser les batteries lithium métal polymère (LMP) de Bolloré dans les centres de données d'Alibaba.

Enfin, Bolloré Logistics et Cainiao Smart Logistics Network (l'activité logistique d'Alibaba) étudieront également "les opportunités de coopération entre leurs capacités, leurs hubs et leurs réseaux logistiques en Asie, au Moyen-Orient en Afrique et en Europe".

"Nous sommes impatients de travailler avec Alibaba et ses filiales pour développer des activités dans nos marchés respectifs et joindre nos forces dans les autres parties du monde", a déclaré Cyrille Bolloré, directeur général de Bolloré Transport et Logistics, cité dans le communiqué.

"Nous sommes fiers d'apporter notre cloud, notre big data et notre technologie d'intelligence artificielle au Groupe Bolloré ainsi que de soutenir son ambition d'être pionnier dans la transformation numérique", a déclaré de son côté Simon Hu, président d'Alibaba Cloud, cité dans le même texte.

Alibaba, le numéro un chinois de la vente en ligne, connaît une de croissance à marche forcée. Au cours de l'exercice décalé 2017-2018 qui s'est achevé en mars, son chiffre d'affaires a bondi de 58% à 39,9 milliards de dollars (39,6 milliards de francs).

Le groupe Bolloré de son côté a réalisé un chiffre d'affaires de 18,3 milliards d'euros (21,1 milliard de francs) en 2017, en hausse de 82% grâce à l'intégration de Vivendi.

Alibaba, comme son rival Baidu (moteur de recherche) réalisent d'importants investissements pour être à l'avant-garde du secteur de la voiture autonome, tablant sur la mise en circulation de véhicules 100% autonomes d'ici trois à cinq ans. (ats)






 
 

AGEFI


 

 



...