Perquisitionné, Twint se dit étonné de l'enquête de la Comco

jeudi, 15.11.2018

Bien que la Commission de la concurrence n'ait ouvert aucune enquête contre Twint, les locaux de l'entreprise situés à Zurich ont été perquisitionnés mardi.

"Aucune accusation n'a été portée par la Comco contre Twint", qui est d'autant plus "surprise" de cette perquisition.(keystone)

Les locaux de 'entreprise situés à Zurich ont été perquisitionnés mardi, fait savoir Twint dans un communiqué jeudi. "Aucune accusation n'a été portée par la Comco contre Twint", qui est d'autant plus "surprise" de son action.

Par ailleurs, le développeur du système de paiement mobile éponyme "a de son côté demandé il y a quelque temps à la Comco d'enquêter sur le comportement discriminatoire d'Apple envers Twint, car Apple empêche l'utilisation correcte de l'application Twint sur les appareils IOS. Une décision de la Comco à ce sujet est attendue prochainement.

La Commission de la concurrence (Comco) a ouvert une enquête contre plusieurs banques et instituts financiers suisses. Elle les soupçonne de boycotter les solutions internationales de paiement mobile au profit de l'application nationale Twint, a annoncé jeudi le gendarme de la concurrence.

Les établissements concernés par l'enquête sont Aduno Holding, Credit Suisse (Suisse), Postfinance, Swisscard AECS et UBS Switzerland. Des perquisitions ont été menées auprès de ces entreprises.

"L'enquête doit permettre de déterminer si plusieurs instituts financiers suisses se sont entendus pour ne pas soutenir les solutions de paiement mobile d'offreurs étrangers comme Apple Pay et Samsung Pay", a précisé la Comco dans un communiqué.

Selon le régulateur du marché, les établissements incriminés "se seraient concertés pour empêcher que leurs cartes de crédit ne soient utilisées avec les systèmes Apple Pay et Samsung Pay afin de privilégier leur solution suisse Twint".






 
 

AGEFI



...