Axpo: l'IFSN jugera prochainement si Beznau 1 pourra redémarrer

lundi, 21.11.2016

Beznau 1 ne pourra être redémarrée que si elle remplit les exigences du législateur, indique le chef du domaine de surveillance centrales nucléaires de l'IFSN Georg Schwarz.

Des défauts avaient été constatés dans l'acier de la cuve de pression de Beznau 1: 925 "mini-trous" d'un diamètre d'environ 7 millimètres.

L'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) a reçu le rapport d'Axpo concernant le réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire Beznau (AG), à l'arrêt depuis mars 2015. Un comité international d'experts évaluera si la centrale peut repartir.

"Beznau 1 ne pourra être redémarrée que si elle remplit les exigences du législateur", indique le chef du domaine de surveillance "centrales nucléaires" de l'IFSN Georg Schwarz, cité dans un communiqué de l'institution diffusé lundi.

L'IFSN recueillera l'avis d'un groupe international d'experts pour son évaluation des données transmises par l'exploitant de la centrale Axpo. "L'IFSN reste responsable de la décision quant à une éventuelle poursuite de l'exploitation de Beznau 1", précise Georg Schwarz.

Le groupe énergétique argovien a indiqué le 16 novembre qu'il avait transmis son certificat de sécurité à l'IFSN. Il jugeait alors que rien ne s'opposait désormais au fonctionnement de la centrale sise à Döttingen (AG) jusque vers 2030, arguant que les examens et analyses conformes au cahier des charges fixé par l'IFSN avaient abouti à des résultats positifs.

Pour rappel, des défauts avaient été constatés dans l'acier de la cuve de pression de Beznau 1: 925 "mini-trous" d'un diamètre d'environ 7 millimètres. Le bloc 1 de la centrale de Beznau est le plus ancien réacteur commercial au monde. Il compte 47 ans d'activité. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...