Bell vend ses activités dans les saucisses en Allemagne

lundi, 24.06.2019

Bell cède ses activités dans les saucisses en Allemagne au groupe Zur Mühlen, qui va reprendre deux usines du groupe bâlois. Des postes seront supprimés.

Les prix d'approvisionnement de Bell ont enflé de plus de 30%, affectant en particulier le segment charcuterie sur le marché allemand. (Keystone)

Le charcutier industriel Bell a cédé ses activités dans les saucisses en Allemagne, pour se concentrer sur le jambon cru. La suroffre dans ce secteur outre-Rhin rend difficile l'ajustement des prix pour compenser l'inflation des tarifs de la viande de porc.

Ces activités sont vendues au groupe allemand Zur Mühlen. Ce dernier va reprendre les usines à Suhl (centre) et Börger (nord-ouest), ainsi que les 400 employés concernés, a indiqué lundi le groupe bâlois dans un communiqué. Des postes dans l'administration générale en Allemagne vont cependant disparaître et un plan social va être lancé.

Le prix de vente n'a pas été dévoilé, mais la cession va réduire les recettes nettes de 85 millions de francs. Une charge exceptionnelle de 35 millions va également peser sur les résultats de cette année, suite à cette opération.

A partir de 2020, la cession aura cependant un effet positif d'environ 10 millions de francs par an sur le flux de trésorerie et le résultat d'exploitation (Ebit).

Le groupe avait averti mercredi que son Ebit au premier semestre n'atteindra pas 50 millions de francs, alors qu'il s'élevait encore à 55,2 millions un an plus tôt.

Bell avait pointé du doigt l'augmentation massive du prix de la viande de porc européenne. L'épidémie de peste porcine qui s'est abattue sur la Chine a généré une subite inflation sur le marché international du porc, sous le double impact d'une réduction de la production sur le Vieux Continent et d'une hausse significative des exportations vers l'Empire du Milieu.

Les prix d'approvisionnement de Bell ont enflé de plus de 30%, affectant en particulier le segment charcuterie sur le marché allemand.

Au vu du récent avertissement sur résultat, les analystes de Vontobel ont positivement accueilli cette annonce.

Les 85 millions de francs de recettes en moins représentent 2% du chiffre d'affaires du groupe, ont calculé les analystes de la Banque cantonale de Zurich (ZKB). Bell dispose d'une part de marché inférieure à 1% dans les saucisses en Allemagne.

Les spécialistes de la banque zurichoise ont également applaudi, dans un commentaire, la cession d'une activité "à perte" pour se concentrer sur un domaine plus lucratif.

A la Bourse suisse, cette annonce avait un effet modérément positif sur l'action Bell. Cette dernière progressait de 0,2% à 270 francs, dans un indice SPI en hausse de 0,32% à 10 heures. (awp)






 
 

AGEFI



...