Beaucoup de défis pour l'économie suisse

mardi, 28.01.2020

La révision de la loi sur le CO2, l'initiative sur les multinationales responsables, l'initiative de l'UDC et la 5G font partie des défis qui attendent l'économie suisse.

La révision de la loi sur le CO2 ne satisfait pas economiesuisse, faîtière de la branche. (Keystone)

Le vote sur l'initiative dite de limitation de l'UDC n'est pas le seul défi auquel devra faire face l'économie helvétique cette année. Climat, multinationales responsables ou encore 5G attendent les milieux économiques.

La révision de la loi sur le CO2 ne satisfait pas economiesuisse, faîtière de la branche. Des mesures basées sur l'économie de marché et favorables à l'économie peuvent permettre d'atteindre les ambitieux objectifs climatiques.

>> Lire aussi: Economiesuisse veut une signature rapide de l'accord-cadre

L'organisation faîtière s'oppose ainsi à la taxe sur les billets d'avion, "inefficace en termes de politique climatique et qui nuit à la place économique suisse". Elle rejette également le fonds pour le climat à cause de son caractère illimité. Elle soutient toutefois la prolongation du programme Bâtiments jusqu'en 2030. Le Conseil national se prononcera en mars.

Par ailleurs, elle recommande de ne pas augmenter la taxe sur le CO2. Le montant actuel est fixé à 96 francs par tonne et le plafond est de 120 francs par tonne. Une augmentation entraînerait de nouvelles délocalisations de l'industrie à l'étranger et nuirait à la place économique.

Multinationales

L'initiative sur les multinationales responsables représente un autre défi pour l'économie helvétique. De l'avis de l'organisation, le texte va trop loin. Elle peut toutefois s'accommoder du contre-projet adopté par le Conseil des Etats.

Celui-ci ne prévoit pas que les entreprises doivent assumer une responsabilité même en l'absence de faute. Il évite ainsi à la Suisse une solution unique au monde, qui "exposerait les entreprises à des chantages au procès et affaiblirait notre place économique", a souligné M. Karrer.

Avec ce concept, la Suisse adopte trois réglementations parmi les plus modernes et les plus ambitieuses en matière d'obligation de rendre compte et une obligation de diligence exhaustive quant au travail des enfants et aux minerais provenant de zones de conflit.

Technologie

La Suisse doit encore s'améliorer en ce qui concerne la 5G. Une infrastructure moderne de téléphonie mobile est importante pour implanter avec succès les nouvelles technologies. Jusqu'en 2030, la 5G permettra la création de 137'000 emplois et une augmentation annuelle de la production pouvant aller jusqu'à 42,4 milliards de francs, selon une étude de l'association suisse d'usagers de télécommunications.

Les Suisses se prononceront sur l'identité électronique. De l'avis d'economiesuisse, celle-ci déchargera les consommateurs, les autorités et les entreprises. La place économique s'en trouvera renforcée. (awp)






 
 

AGEFI




...