Basilea étend son partenariat avec Pfizer sur l'antifongique Cresemba

vendredi, 01.12.2017

Basilea recevra un versement initial de 3 millions de dollars pouvant aller par étape jusqu'à 226 millions, de la part du mastodonte américain Pfizer, qui se réserve les droits exclusifs de production et commercialisation de l'antifongique Cresemba.

Basilea et Pfizer avaient conclu en juin un premier accord sur le Cresemba, portant sur l'Europe à l'exception des Pays nordiques, la Russie, la Turquie et Israël.(Keystone)

Basilea a étendu un accord de licence existant avec Pfizer sur l'antifongique Cresemba (isavuconazole) à la Chine, Hong Kong et Macao, ainsi qu'à seize autres pays de la région Asie-Pacifique. Le petit poucet de l'industrie pharmaceutique rhénane pourra compter sur un versement initial de 3 millions de dollars, auxquels pourront s'ajouter jusqu'à 223 millions de dollars supplémentaires en paiements d'étape. Des commissions de l'ordre de 5% sur les ventes sont aussi prévues, indique un communiqué vendredi.

Le mastodonte américain disposera pour sa parte des droits exclusifs de développement, de production et de commercialisation sur ce produit.

Basilea et Pfizer avaient conclu en juin un premier accord sur le Cresemba, portant sur l'Europe à l'exception des Pays nordiques, la Russie, la Turquie et Israël. Le paiement initial s'élevait alors à 70 millions de francs et les versements d'étapes pouvaient atteindre 427 millions de francs. Les commissions sur les revenus du médicament s'établissaient déjà autour de 5%.

La direction retravaille dans la foulée ses ambitions pour l'exercice en cours et table désormais sur une perte opérationnelle mensuelle moyenne de 1 million de francs, contre 2 millions précédemment.(awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01



...