Barry Callebaut dépasse le million de tonnes au premier semestre

mercredi, 11.04.2018

Entre septembre et février, les recettes du groupe zurichois Barry Callebaut se sont enrobées de 0,3% sur un an, à 3,55 milliards de francs.

Antoine de Saint-Affrique, directeur général du groupe Barry Callebaut. (keystone)

Le groupe Barry Callebaut a vu le volume de ses ventes progresser de 8% à 1,02 millions de tonnes au premier semestre de son exercice décalé 2017/18, clos fin février. Dans un communiqué, le négociant en produits cacaotés zurichois se félicite mercredi d'une croissance supérieure à celle du marché (+2,5%). Malgré un chiffre d'affaires à peu près stable, l'entreprise est parvenue à améliorer son résultat tant opérationnel que net.

Entre septembre et février, les recettes de Barry Callebaut se sont enrobées de 0,3% sur un an, à 3,55 milliards de francs. En monnaies locales, le chiffre d'affaires accuse un recul de 1,8%. La "solide performance a été portée par tous les groupes de produits et toutes les régions", a précisé Antoine de Saint-Affrique, directeur général (CEO) du groupe, cité dans le communiqué.

En Europe, Moyen-Orient, Afrique (EMEA), le volume des ventes a bondi de 9,6% pour atteindre 0,47 million de tonnes. La croissance a été alimentée par des accords d'externalisation à long terme, le segment Gourmet et les marchés émergents de la région, ainsi que par l'acquisition en octobre 2017 de l'italien D'Orsogna Dolciaria.

La région Amériques a vu les volumes écoulés croître de 5,5% à 0,27 million de tonnes, avec une performance particulièrement élevée observée au Brésil, au Mexique et au Canada.

Forte croissance orientale

Tirée par une croissance à deux chiffres notamment en Chine, en Inde, en Indonésie et au Japon, l'Asie-Pacifique est la région ayant connu la plus forte poussée des volumes de ventes (+15,5%), même si la croissance du chiffre d'affaires est restée nettement plus modeste (+2,7%), à 189,5 millions de francs.

La division Global Cocoa a vu la bonne dynamique du marché se refléter dans une croissance de 6,2% des volumes, mais les revenus se sont effrités de 8,2% sous l'effet de la baisse des prix des produits à base de cacao, explique Barry Callebaut.

Le bénéfice opérationnel (Ebit) a bondi de 16,1% 276,8 millions. Ajusté des effets non récurrents, l'amélioration est de près d'un quart (+24,6%). Le résultat net, dopé par la réduction des charges financières nettes, de 21,7% à 173 millions.

"Notre rentabilité s'est encore améliorée, grâce à une gamme de produits favorable, à un effet de levier opérationnel et à un marché propice", s'est réjoui le patron de Barry Callebaut.

La copie rendue par le fabricants de produits à base de chocolat et de cacao a dépassé les attentes des analystes interrogés par AWP à tous les niveaux. La progression des volumes dépasse même les projections les plus optimistes.

Pour la suite de l'exercice, la direction de Barry Callebaut affirme tabler sur une bonne dynamique des marchés. A plus long terme, elle s'estime en mesure d'atteindre ses objectifs à quatre ans, à savoir, une croissance moyenne des volumes de 4 à 6% et une progression de l'Ebit supérieure à la croissance en monnaies locales, sous réserve d'événements majeurs imprévus. (awp)






 
 

AGEFI



...