Google se lance dans le service de jeux vidéo en streaming

mercredi, 20.03.2019

Baptisée Stadia, la nouvelle plateforme de Google offre un accès instantané aux jeux vidéo sur tout type d'écran, ne se limitant plus aux consoles et PC traditionnels.

MH

Google a annoncé la sortie d'une manette dédiée à son nouveau service Stadia.

La firme américaine Google fait un pas dans le futur des jeux vidéos avec le lancement de Stadia, son nouveau service de jeux vidéo en streaming. Dévoilée le 19 mars, lors de la Game Developers Conference de San Fransisco, la nouvelle plateforme offre un accès instantané et à distance aux jeux vidéo, sur tout type d'écran, qu'il s'agisse d'un téléviseur, d'un ordinateur portable, de bureau, d'une tablette ou d'un téléphone mobile.

Le joueur a seulement besoin d'une connexion Internet haut débit, la plateforme envoie les informations de jeu à des serveurs distants, qui renvoient simplement une vidéo à afficher. Il peut ainsi faire fonctionner Stadia depuis n'importe quel navigateur web.

L'objectif de la firme américaine est de rendre ces jeux disponibles dans des résolutions allant jusqu'à 4K et 60 images par seconde avec HDR et surround. Pour ce faire, la firme utilisera son réseau de centres de données mondial. 

Continuer la partie d'un ami

Anciennement connu sous le nom de "Projet Stream", Stadia est née de la volonté de Google de réunir deux mondes distincts: les gens qui jouent aux jeux vidéo et ceux qui aiment les regarder. Dans un monde ou plus de 200 millions de personnes regardent quotidiennement des contenus liés aux jeux Youtube, Stadia permet à plusieurs de ces jeux de pouvoir être lus d'un simple clic, mais aussi de rejoindre directement la partie que l'on regarde. Il sera possible de partager un écran pour jouer à plusieurs, et d'envoyer par email un lien de sa partie à un ami pour qu'il la reprenne.

Une manette avec Google Assistant

Google a également annoncé la sortie d'une manette dédiée à la nouvelle plateforme. Certains de ses boutons permettent au joueur de capturer, enregistrer et de partager instantanément une partie. Mais aussi d'appeler Google Assistant, l'aide vocale du moteur de recherche, que l'on connaît via les smartphones Android et les enceintes connectées Google Home.

Le lancement est prévu courant 2019, Google n'ayant pas dévoilé de date exacte, ni de prix. La plateforme sera d'abord disponible aux Etats-Unis, au Canada et au Royaume-Uni. L'Europe devra être patiente.






 
 

AGEFI



...