Axpo présentera à l'automne les preuves de la sécurité de Beznau 1

mardi, 13.09.2016

Axpo assure que les irrégularités qui avaient conduit en début d'année dernière à l'arrêt du réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire de Beznau sont imputables à des défaut de fabrication et non à une usure d'exploitation.

L'exploitant de la plus ancienne centrale nucléaire en activité de la planète soutient que les recherches sur une réplique d'une bague du manteau du réacteur démontreront l'intégrité de l'originale. - (Reuters)

Axpo assure mercredi que les irrégularités qui avaient conduit en début d'année dernière à l'arrêt du réacteur numéro 1 de la centrale nucléaire de Beznau sont imputables à des défaut de fabrication et non à une usure d'exploitation. L'exploitant de la plus ancienne centrale nucléaire en activité de la planète soutient en outre que les recherches sur une réplique d'une bague du manteau du réacteur démontreront l'intégrité de l'originale.

Les conclusions seront présentées à l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN) à l'automne, précise le communiqué.

La bague "C", sur laquelle le plus grand nombre de défauts a été constaté, a été forgée dans les années 60 en Grande-Bretagne par Le Creusot, selon les critères de l'époque, rappelle Axpo.

Afin de démontrer la sécurité de Beznau 1, l'énergéticien argovien doit encore présenter des résultats concluants à une batterie de tests et d'analyses exigés par l'IFSN, clarifier l'impact de la présence des irrégularités sur les propriétés des matériaux utilisés, prouver la résistance de ces derniers ainsi que la fiabilité des dispositifs en cas d'urgence. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...