Aviation et économie: un partenariat gagnant

mercredi, 03.04.2019

Pierre-Gabriel Bieri*

Pierre-Gabriel Bieri

L’Aéropôle de Payerne, désormais «sorti de terre», n’est pas seulement un nouvel aérodrome civil, mais aussi un catalyseur de développement et d’innovation au service de toute l’économie romande.

La presse s’est fait l’écho de l’inauguration, la semaine passée, du nouveau terminal de l’Aéropôle de Payerne, qui s’affiche désormais comme un véritable aérodrome civil parallèlement à l’aérodrome militaire. A l’heure où une partie de la population pointe du doigt les voyages en avion, le développement d’un nouvel aéroport régional peut paraître paradoxal. De fait, l’information a reçu son lot de critiques primaires sur les réseaux sociaux. Et pourtant, l’aviation, après plus d’un siècle d’existence, continue de séduire et de développer ses services et son attractivité. Alors que les grands aéroports internationaux sont fortement réglementés et saturés, manquant souvent de place, les installations régionales à taille humaine offrent une desserte de proximité appréciée, constituant un facteur de décision important lors de l’implantation d’une entreprise. L’Aéropôle soulignera cette attractivité lors des événements qu’elle accueillera ces prochains mois - dont un grand rendez-vous de l’économie organisé par le Centre Patronal le 9 mai.

Un aérodrome régional constitue un formidable facteur de développement économique. C’est ainsi que l’ont compris les personnes et les organisations qui, dans toute la région payernoise et pendant plus de vingt ans, n’ont pas ménagé leurs efforts pour faire aboutir le projet d’Aéropôle, qui offre des surfaces industrielles et artisanales d’une part, et un accès direct au réseau aérien international d’autre part. La population qui vit à l’écart des grandes métropoles urbaines voit d’un bon œil l’arrivée de nouvelles entreprises et de nouveaux emplois - qui, accessoirement, atténuent d’autant la nécessité d’aller trouver du travail plus loin, au prix de longs trajets pendulaires. 

Le développement de l’Aéropôle ne sert pas seulement les intérêts économiques de Payerne et de sa région, mais aussi ceux de tout le canton de Vaud, et plus généralement de la Suisse romande. L’aviation offre aujourd’hui un important champ de recherche. L’Aéropôle n’est pas seulement un aérodrome civil, mais aussi un parc technologique et d’affaires de 400’000 m2, reconnu par le canton de Vaud, et capable d’accueillir des entreprises axées sur l’innovation et le développement d’une aviation de plus en plus écologique. Faut-il rappeler qu’une des premières implantations civiles sur le site de Payerne a été le projet Solar Impulse, qui en avait fait sa base expérimentale, et qu’aujourd’hui la société SolarStratos s’y est établie? De tels projets ont besoin d’infrastructures et celles de Payerne offrent désormais une large palette de prestations: des terrains industriels équipés, une longue piste accessible à quasiment tous les types d’avions, des services au sol et un espace aérien contrôlé.

Au-delà du seul secteur aéronautique, c’est toute l’économie romande qui doit se réjouir de l’existence de ce nouveau point d’accès au réseau aérien offrant des surfaces aux entreprises: ce tandem est un vrai catalyseur d’innovation.

* Centre Patronal






 
 

AGEFI



...