Placements sur les marchés privés: une alternative attrayante aux classes d’actifs traditionnels

mercredi, 29.01.2020

Avec une popularité qui ne cesse de croître, ces investissements peuvent offrir un profil de risque/rendement intéressant et des effets de diversification, pour des investisseurs à long terme.

Kirsten Bode*

Les investisseurs continuent à subir de fortes pressions en matière de placement. Une croissance économique ralentie, des marchés volatils et un environnement de taux durablement bas créent des difficultés pour atteindre les objectifs de rendement fixés. Ainsi aux vues des perspectives de rendement toujours faibles de certaines catégories de placement traditionnelles, les investisseurs se mettent à reconnaitre de plus en plus le potentiel des placements sur des marchés privés. 

Les investissements alternatifs comme le private equity, le financement de la dette privée et d’infrastructures représentent pour de nombreux investisseurs institutionnels, une voie potentielle vers de nouvelles sources de rendement et ne cessent de se développer pour devenir une composante incontournable de leur portefeuille.  

Revenus stables et diversification

Durant les périodes de taux d’intérêt bas ou négatifs, les placements sur des marchés privés permettent aux investisseurs de faire des investissements attrayants en termes de ratio de risque/rendement. Ceux-ci se distinguent par des revenus stables et des fluctuations de cours limitées. Les investisseurs bénéficient d’une prime d’illiquidité par rapport aux obligations d’entreprises. Cette prime constitue une source de rendement supplémentaire que les investisseurs exigent en contrepartie d’un investissement sur une longue période – jusqu’à sept ans – dans des placements qui n’ont que peu de liquidité. 

Au vu du faible niveau de corrélation avec d’autres classes d’actifs, comme les actions et les obligations, un placement sur les marchés privés, tel que par exemple la dette privée, pourra augmenter aussi la diversification du portefeuille. 

Aussi, étant donné que les taux d’intérêt devraient demeurer négatifs ou très bas pour une longue période de temps, la demande de placements sur les marchés privés devrait poursuivre sa croissance au cours des prochaines années. Ainsi, par exemple, le marché international du private equity va de record en record. Les investisseurs disposent, selon les estimations actuelles, de fonds disponibles supérieurs à 1000 milliards de dollars. 

D’après le fournisseur de données Preqin, les placements de capitaux privés ont augmenté globalement dans le monde à 6000 milliards, dont quelque 750 milliards sont investis en fonds de dette privée – en 2007, la part allouée à de tels fonds s’élevait à quelque 200 milliards. Preqin estime que le marché international de la dette privée devrait croître à lui seul à 1400 milliards d’ici 2023.

Se tourner vers des experts chevronnés

Depuis la crise financière, le marché de la dette privée, notamment européen, est devenu une composante incontournable du paysage des placements à revenus fixes. En effet, les prêts bancaires aux entreprises diminuent en raison des exigences réglementaires à l’instar de Bâle III. Ce sont les petites et moyennes entreprises européennes ainsi que les entreprises dépourvues de rating «Investment Grade» qui subissent de plein fouet, le resserrement des conditions d’octroi de crédits bancaires. 

Ces entreprises sont toujours plus enclines à rechercher d’autres modes de financement. Un partenaire de financement fiable, à même de fournir le capital nécessaire sur le long terme, devient à cet égard essentiel pour ce type d’entreprises.  

Les investisseurs devraient toujours se tourner vers des experts chevronnés avant de se lancer dans n’importe quelle forme de placements privés. En effet, ce type d’investissement est plus complexe que les placements traditionnels à revenus fixes et présente aussi une liquidité limitée. 

Les prestataires solides et compétitifs dans le secteur des placements privés devraient disposer par exemple d’une présence sur le terrain, de connaissances de la culture locale des affaires, mais aussi maîtrises la langue et le système juridique de chaque marché. La spécialisation constitue la clé du succès d’un investissement réussi sur les marchés privés – qui en outre, permet d’offrir au final des rendements supérieurs aux investisseurs.

*Coresponsable de la dette privée paneuropéenne, Muzinich & Co






 
 

AGEFI




...