Autoneum a plongé dans le rouge l'an dernier

mercredi, 04.03.2020

Autoneum a essuyé une perte nette de 77,7 millions de francs en 2019.

Le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (Ebit) s'est lui aussi inscrit dans le rouge, à hauteur de 32,9 millions de francs, après avoir atteint 114,1 millions en 2018. (Keystone)

Comme attendu Autoneum a plongé dans le rouge l'an dernier, conséquence de difficultés commerciales et opérationnelles en Amérique du Nord. Malgré des ventes en légère hausse, le sous-traitant automobile zurichois a essuyé une perte nette de 77,7 millions de francs, la première de son histoire, contre un bénéfice net de 74,7 millions un an auparavant.

Outre des problèmes opérationnels et commerciaux sur ses sites établis dans les Etats américains de Caroline du Sud et de l'Indiana, la perte reflète des amortissements passés au titres des actifs de ces activités, ainsi que l'utilisation moindre des capacités de production en lien avec la baisse du nombre de véhicules produits dans le monde, rappelle mercredi l'entreprise établie à Winterthour. Autoneum a publié plusieurs avertissements sur résultats l'an passé et avait indiqué en janvier dernier attendre une perte nette entre 50 et 99 millions de francs.

Le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (Ebit) s'est lui aussi inscrit dans le rouge, à hauteur de 32,9 millions de francs, après avoir atteint 114,1 millions en 2018. Les amortissement ont pesé pour 68 millions. La marge correspondante est elle aussi passée en zone négative (-1,4%) après avoir atteint 5%.

Apuré des amortissements, l'Ebit s'est monté à 35 millions de francs et la marge correspondante à 1,5%. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté de l'adoption de la norme comptable IFRS 16 a pour sa part chuté à 126 millions, contre 197,2 millions en 2018.

Les revenus ont progressé l'an dernier de 0,7% à 2,29 milliards, comme l'avait déjà indiqué l'entreprise qui produit des isolants thermiques et acoustiques pour les véhicules. Le groupe né de la scission en deux unités de la société Rieter, qui s'est, elle, concentrée sur les machines et composants pour l'industrie textile, a ainsi résisté à la contraction de 5,8% de la production automobile mondiale.

La performance s'est révélée conforme aux attentes des analystes, la perte d'exploitation Ebit ayant cependant atteint un niveau moins important que ne l'escomptaient les experts. Sondés par AWP, ceux-ci avaient anticipé en moyenne une perte nette de 76,1 millions de francs et un Ebit de 39,3 millions.

Conséquence des chiffres rouges, le conseil d'administration renonce à verser un dividende au titre de l'exercice sous revue.

Evoquant ses perspectives, Autoneum se veut optimiste. L'entreprise du Nord de la Suisse anticipe cette année une croissance de ses revenus équivalente à celle du marché. Les mesures mises en oeuvre en vue de redresser les activités en Amérique de Nord, contribueront à une hausse "significative" de la rentabilité et un bénéfice net légèrement positif. (awp)






 
 

AGEFI



...