Automobile Club Suisse: Thomas Hurter est le nouveau président

vendredi, 16.09.2016

Thomas Hurter est depuis de nombreuses années un membre actif de la section ACS de Schaffhouse. Il connaît parfaitement le club et collabore au sein de l'importante commission des transports du Conseil national.

Le conseiller national UDC schaffhousois Thomas Hurter est le nouveau président de l'Automobile Club Suisse (ACS), a annoncé vendredi l'organisation. Son élection fait suite à une lutte de pouvoir de plusieurs mois.

Thomas Hurter succède à Mathias Ammann. L'élection a eu lieu lors de l'assemblée ordinaire des délégués à Langenthal (BE), à huis clos. Dix-huit sections sur dix-neuf se sont prononcées pour le conseiller national.

Thomas Hurter est depuis de nombreuses années un membre actif de la section ACS de Schaffhouse. Il connaît parfaitement le club et collabore au sein de l'importante commission des transports du Conseil national, écrit l'ACS dans son communiqué.

Après les turbulences des derniers mois, Thomas Hurter "compte bien ramener l'ACS dans des eaux plus calmes". "Je ferai le nécessaire pour que la direction de l'ACS et les décisions bénéficient d'un large consensus", a-t-il déclaré, cité dans le communiqué.

Cette élection devrait mettre un terme aux tensions internes à l'ACS. L'Automobile Club a traversé un été agité.

A la mi-juin, le comité avait suspendu avec effet immédiat Stefan Holenstein, directeur général. L'ACS lui reprochait d'avoir manqué à ses devoirs en matière de droit du travail.

En outre, il aurait oeuvré en coulisses pour faire élire un autre conseiller national, PLR bernois, Christian Wasserfallen à la présidence. Election que la direction en place, conduite par Mathias Ammann, n'avait pas reconnu.

Le 23 juin, treize des 19 sections s'étaient réunies en assemblée contre la volonté du comité directeur et avaient élu M. Wasserfallen président. La direction en place, conduite par Mathias Ammann, n'avait cependant pas reconnu le vote. Pour le tribunal régional de Berne-Mittelland, l'élection de M. Wasserfallen n'était pas légale.

Fin juillet, MM. Holenstein et Wasserfallen avaient jeté l'éponge. Le président encore en fonction, Mathias Ammann, avait finalement aussi renoncé à se représenter à la présidence du club, laissant la place à Thomas Hurter, un candidat moins controversé. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...