La Morning note de Mirabaud Securities

mardi, 13.06.2017

Aujourd'hui, la Morning note de Mirabaud Securities surveillera avec attention l’évolution du fret maritime. Ainsi que le secteur de la pharmaceutique aux Etats-Unis.

Les principaux indices américains ont fini en baisse hier soir en limitant néanmoins la casse en clôture. L'indice sectoriel des valeurs technologiques, qui avait progressé de plus de 20% depuis le début de l'année avant la correction entamée vendredi (-2.74%), a encore perdu 0,81%.

Il reste néanmoins le secteur le plus performant depuis le 1er janvier avec une hausse de près de 18%.

C’est le secteur de l'énergie, qui a affiché la plus forte hausse (+0,67%) du jour (tout comme vendredi d’ailleurs) grâce à la progression du prix du baril de pétrole. Ce dernier a grimpé en raison de signes d'un dégonflement des stocks de brut aux Etats-Unis et de la possibilité que l'Arabie saoudite limite certaines de ses livraisons. Chevron et ExxonMobil ont progressé respectivement de 1,54% et de 0,97%.

La tendance a été en revanche plus mitigée pour le secteur financier avec, au sein du Dow Jones, une légère hausse de 0,02% pour JPMorgan mais une baisse de Goldman Sachs (-0,24%).

Au niveau des valeurs individuelles, Apple, sur lequel le courtier Mizuho Securities a abaissé sa recommandation d'Achat à Neutre, a encore perdu 2,39% après avoir décroché de 3,88% vendredi. À noter que la société a perdu plus de 50 milliards de dollars de capitalisation boursière en 2 séances….

Les autres majors du secteur ont aussi pesé sur la tendance avec Alphabet (-0,86%), Microsoft (-0,77%), Facebook (-0,78%) et Amazon (-1,37%).

Au niveau des hausses, General Electric a progressé de 3,58% après l'annonce du prochain départ de son PDG, Jeff Immelt, qui cèdera dès le 1er août la direction générale à John Flannery, jusqu'alors patron de la branche santé du conglomérat, puis la présidence le 1er janvier prochain.

Tout comme vendredi les volumes ont été très important, largement au-delà de la moyenne journalière des 30 derniers jours.

À l’avant-veille de la hausse des taux d’intérêt directeur de la Réserve fédérale américaine (Fed), le dollar a légèrement fléchi, aux alentours de 1,12 pour un euro.

La livre britannique est restée sous pression en raison des incertitudes politiques en cédant environ 0,7% face au dollar comme face à l'euro.

Le rendement des bons du Trésor à 10 ans montait à 2,214%, contre 2,204% vendredi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,871% contre 2,858% précédemment.

1. Frets maritimes : Faut-il s’inquiéter ?

Nous avons coutume de vous parler de l’évolution du fret maritime de manière quasi hebdomadaire. Nous trouvions important de vous en reparler car la majeure partie des indicateurs ont continué à baisser assez fortement. Passage en revue.

Le fameux Baltic Dry Index (BDI), qui fournit une estimation moyenne des tarifs pratiqués sur 20 routes de transport en vrac de matières sèches (minerais, charbon, métaux, céréales, etc.) a fini vendredi à 849 points, à son plus bas depuis près de trois mois, contre 830 points une semaine auparavant en touchant un plus bas de plus de 3 mois en milieu de semaine (818).

Depuis ses hauts de mars 2017, le BDI a baissé de près de 39% !

Le Baltic Capesize Index 2014, (navires de taille imposante) a terminé la semaine à 1’438 points contre 1’374 points une semaine auparavant. L’indice a cependant aussi touché en millieu de semaine un bas de 3 mois. Depuis ses hauts de mars 2017, l’indice a perdu plus de … 51% !

Le Baltic Panamax Index (céréales) emprunté par des navires de la catégorie Panamax a terminé en baisse vendredi à 813 points, en touchant un plus bas (783) en semaine de près de 2 mois, contre 792 points une semaine auparavant. La baisse depuis les hauts d’avril 2017 est de près de 52%.

Quant aux transporteurs de pétrole, leurs tarifs sont repartis à la baisse alors que les chiffres des deux dernières semaines laissaient beaucoup d’espoir.

Le Baltic Clean Tanker Index (essence, gaz liquéfié, fioul de chauffage, etc.), a terminé à 539 points vendredi, contre 554 points sept jours auparavant.

Enfin, l'indice Baltic Dirty Tanker Index (pétrole brut et de fioul lourd), a fini vendredi à 702 points contre 742 points la semaine précédente. C’est le plus bas pour cet indice depuis près de … 6 mois ! Depuis ses hauts de janvier 2017 l’indice s’est effondré de 35%....

Si, comme nous l’affirmons à chaque fois il faut prendre ces statistiques avec des pincettes, car elles ne dépendent pas seulement de l’offre et de la demande (la spéculation et le nombre de navires rentrant aussi en compte) force est de constater que c’est un baromètre pour l’industrie du fret. Et ce baromètre nous montre que la tendance va à contrecourant des prévisions de croissance pour la Chine et la zone euro notamment.

Il convient donc de suivre avec attention l’évolution de ces divers indices ces prochaines semaines….

2. Excellente nouvelle pour le secteur de la pharmaceutique

Une décision de la Cour suprême américaine va faire grand bruit dans le secteur de la pharmaceutique et dynamiser les laboratoires européens et Suisse. Analyse et synthèse.

a. Les faits

La Cour suprême a réduit le temps qu'il faudra à un médicament biosimilaire pour arriver sur le marché. La décision a été prise à l’unanimité. C’est une décision primordiale concernant une classe de médicaments particulièrement onéreuse, qui peut rapporter des milliards de dollars de chiffre d'affaires aux laboratoires pharmaceutiques.

(Pour plus de détails : https://www.supremecourt.gov/opinions/16pdf/15-1039_1b8e.pdf)

b. Le cas de jurisprudence

9 juges ont annulé à l'unanimité une décision d'un tribunal d'instance inférieur exigeant que Novartis attende six mois après le feu vert de la Food and Drug Administration (FDA) avant de commencer à vendre sa version biosimilaire (contenant une version d'une substance active d'un médicament biologique déjà autorisé) du médicament Neupogen de son concurrent Amgen.

c. Le temps c’est de l’argent

Cette décision de la Cour suprême a d'importantes implications pour l'industrie pharmaceutique car elle dicte le temps pendant lequel les grands fabricants de médicaments biologiques de marque pourront maintenir les copies biosimilaires en dehors du marché. Lorsque l’on sait les montants qui sont en jeu, 1 seul petit mois peut rapporter des sommes importantes à un fabricant.

d. Quels sont les leaders des biosimilaires ?

Les leaders actuels des médicaments biosimilaires sont :

· Sandoz

· Teva Pharma

· Hospira

· Stada Arzneimittel

· Mylan

e. Quel est le marché des biosimilaires par segments ?

On distingue surtout 4 produits phares qui devraient le plus bénéficier du boom dans l’environnement des biosimilaires :

· Insuline

· Oncologie

· EPE (G-CSF, hGh)

· Immunologie

f. Les assureurs se frottent les mains aussi

Les assureurs tablent eux sur le développement de biosimilaires qui sont, comme les produits génériques, beaucoup moins chers que les médicaments de marque, ce qui permet aux patients d'économiser des milliards de dollars par an.

g. Une opportunité pour la Suisse et … l’Europe

Pour la Suisse, les Etats-Unis constituent un marché clé pour son industrie pharmaceutique. En 2016, les exportations suisses de marchandises vers les Etats-Unis ont atteint plus de 27 milliards de francs (13% du total), en croissance d’environ 5% sur un an. Plus de la moitié de ces envois, soit 14 milliards, sont des produits chimiques et pharmaceutiques. De ce fait, une grande partie des exportations en direction des Etats-Unis sont relativement peu sensibles aux fluctuations conjoncturelles.

Pour Novartis (à travers Sandoz notamment), les Etats-Unis sont le deuxième plus grand marché par ordre d’importance. Sur un chiffre d’affaires de 48.52 milliards de dollars en 2016, quelques 16.5 milliards incombaient à l’Europe comparé à 16 milliards pour les Etats-Unis, soit près de 33% du total.

Chez Roche, la part du chiffre d’affaires réalisée outre-Atlantique s’est élevée à 37% sur 2016.

Plus globalement on estime que les grandes entreprises pharmaceutiques européennes réalisent en moyenne 40 % de leur chiffre d’affaires aux Etats-Unis, l’un des plus gros marchés au monde.

h. Conclusion

La décision de la cour suprême américaine fera date car elle va permettre aux laboratoires pharmaceutiques de mettre sur le marché plus rapidement des médicaments biosimilaires. La concurrence va donc s’intensifier de plus en plus pour le grand bonheur des leaders en la matière et des patients qui devraient payer moins cher. Espérons le….

3. Aujourd’hui

Aujourd’hui, c’est l’inflation en Grande-Bretagne qu’il faudra surveiller ainsi que le ZEW allemand. Les Etats-Unis ne seront pas en reste puisque seront publiés les PPI du mois de mai. Chiffres extrêmement importants à la veille de la réunion de la Fed.

Les indices européens devraient ouvrir en légère hausse ce matin dans le sillage de la hausse des indices américains en deuxième partie de séance. Le doute qui entoure les majors du secteur de la technologie (les fameux FANG) est cependant toujours bien présent. Les investisseurs devraient finalement aussi être nerveux à un jour du discours de Janet Yellen qui suivra la hausse des taux d’intérêt américains.

Tendance asiatique

Les indices asiatiques tentent un rebond ce matin dans le sillage du rebond du prix du baril de pétrole qui continue sa progression entamée hier. Les volumes, comme on peut l’imaginer, sont cependant bas et la nervosité de mise. Le Nikkei évolue d’ailleurs sans tendance à 3 jours de la réunion de la banque centrale du Japon (BoJ).

Actualité

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé avoir relevé à 1,3% sa prévision de croissance en 2017 pour l'Italie, contre un modeste 0,8% précédemment. Dans son rapport faisant suite à sa mission annuelle en Italie, le FMI juge cependant que cette croissance du Produit intérieur brut (PIB) italien va se ralentir en 2018-2020 pour atteindre 1%. Le gouvernement a quant à lui prudemment tablé sur une croissance de 1,1% en 2017 et de 1% pour 2018.

Le bloc chrétien-démocrate de la chancelière Angela Merkel maintient sa confortable avance sur les sociaux-démocrates du SPD dans les intentions de vote en vue des élections législatives du 24 septembre en Allemagne. Un sondage de l'institut Forsa publié crédite le bloc CDU-CSU de 38% des intentions de vote, en recul d'un point par rapport à la précédente étude du même institut, parue le 7 juin. Le SPD de l'ancien président du Parlement européen Martin Schulz se maintient à 24%. Cet écart de 14 points est à comparer à une différence de six points qui existait entre les deux camps dans une enquête du même institut en date du 19 avril.

Energie / Utilities

► EDF a annoncé la nomination à la direction de sa filiale britannique EDF Energy de Simone Rossi, actuel directeur exécutif du groupe en charge de la direction internationale, en remplacement de Vincent de Rivaz.

► General Electric et Baker Hugues ont annoncé qu'ils avaient obtenu l'accord du Département américain de la justice (DoJ) pour fusionner leurs activités dans le gaz et le pétrole.

► Un tribunal du sud-ouest du Japon a annoncé rejeter la demande de citoyens d'interdire le redémarrage de deux réacteurs atomiques, une décision qui va dans le sens espéré par le gouvernement pro-nucléaire de Shinzo Abe.

Prix du baril

Le prix du baril de pétrole est en légère hausse ce matin en Asie et réussi donc une nouvelle fois à éviter le fameux support technique des 45.13 dollars le baril (WTI). La publication des stocks de brut américain demain pourrait confirmer cette récente tendance.

Industrie / Minières / Automobile

► Le Citroën C3 Aircross, dévoilé par PSA, marque la transformation en SUV de l'actuel petit monospace C3 Picasso et la production pour la première fois d'un modèle du groupe français dans une usine d'Opel, en Espagne.

► Les Nations unies devraient déclarer illégales les mesures prises par les pays du Golfe de fermeture du trafic aérien avec le Qatar, a déclaré le directeur général de Qatar Airways, dans des commentaires à la chaîne CNN

► Cinquante-cinq avions de chasse F-35 de Lockheed Martin vont rester cloués au sol jusqu'à nouvel ordre sur une base de l'armée américaine dans l'Arizona en raison de problèmes avec les masques à oxygène, a annoncé un porte-parole de l'US Air Force

► CGG annonce le lancement par Sercel du nouveau node X-Tech® haute performance, WTU-508, complétant ainsi sa gamme de produits d'acquisition sismique terrestre 508XT. Totalement intégré à la plateforme 508XT existante, ce nouveau node permet plus de flexibilité opérationnelle pour tout type d'étude terrestre, y compris des petites missions urbaines complexes ou bien de très grandes missions à haute productivité.

Financières

► Banco Popular a demandé des liquidités d'urgence à la Banque centrale européenne les 5 et 6 juin mais ces réserves ont été si vite épuisées que la banque n'a eu d'autre choix que de demander un sauvetage, a déclaré le ministre espagnol de l'Economie, Luis de Guindos.

► Le transfert de la compensation des transactions sur les titres libellés en euros de Londres vers le continent après le Brexit ne ferait que créer un marché "tronqué et peu liquide" qui coûterait plus cher aux clients, a déclaré Xavier Rolet, directeur général du London Stock Exchange Group (LSE).

► Le placement en Bourse de 25% du capital d'Allied Irish Banks se fera dans une fourchette de prix de 3,90 à 4,90 euros par action, ce qui donnera à la banque une valorisation maximale de 13,3 milliards d'euros, a annoncé le ministère irlandais des Finances.

► Deutsche Bank a accepté de verser 170 millions de dollars pour solder un litige portant sur des accusations de collusion avec d'autres banques pour manipuler l'Euribor, taux de référence de l'euro, et ses dérivés.

► L'administration Trump a publié sa feuille de route pour diminuer la règlementation bancaire aux Etats-Unis en recommandant notamment un allègement des tests de résistance des grandes banques, selon un rapport publié par le Trésor.

Informations et Technologies

► Altice a annoncé le lancement de l'introduction en Bourse de ses activités américaines sur le New York Stock Exchange, à un prix qui devrait se situer entre 27 et 31 dollars par action. Sur la base du prix moyen de la fourchette communiquée, le montant de l'opération atteindrait 1,35 milliard de dollars et permettrait à Altice USA de lever un montant brut de 350 millions de dollars à travers le placement d'actions autodétenues.

► La suppression de 4’000 à 5’000 postes, soit un tiers des effectifs, dans le pôle télécoms de SFR annoncée l'été dernier va s'accélérer à partir de début juillet avec la mise en œuvre effective du plan de départs volontaires, a-t-on appris de sources concordantes

Consommation

► Carmila et Cardety, deux sociétés foncières liées à Carrefour, ont annoncé avoir reçu le feu vert de leurs actionnaires pour fusionner, permettant ainsi à Carmila de franchir une nouvelle étape en vue de son introduction en Bourse.

Pharmaceutique

► XBiotech Inc. a annoncé qu'un Comité indépendant de surveillance et de suivi des données (IDMC) a réalisé une analyse prospective sans insu de l'étude XCITE de phase 3 pour la nouvelle thérapie par anticorps candidat de la Société pour le cancer colorectal. L'IDMC n'avait aucune préoccupation en matière de sécurité de l'analyse sans insu. Cependant, le comité a recommandé l'arrêt anticipé de l'étude, car les résultats n'étaient pas suffisants pour atteindre l'efficacité ou le seuil de maintien, ce qui impliquait une limite d'acceptation prospectivement définie pour l'analyse intermédiaire inférieure ou égale à p = 0,08.

► La Cour suprême des Etats-Unis a pris une décision fondamentale sur le temps durant lequel une entreprise pharma doit attendre avant de pouvoir commercialiser un biosimilaire après son homologation.

► La Cour suprême des Etats-Unis a levé un jugement d'une instance inférieure, qui avait empêché en partie la vente du biosimilaire du médicament d'Amgen Neupogen, Zarxio, par Sandoz, filiale générique de Novartis.

► Reckitt Benckiser (RB), a annoncé qu'il allait boucler le 15 juin l'acquisition du fabricant américain de laits infantiles Mead Johnson Nutrition, dont le capital est valorisé à 16,6 milliards de dollars à cette occasion.


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...