En trois mois, les caisses de pension ont effacé les pertes de 2018

mardi, 16.04.2019

Au premier trimestre, les caisses de pension ont effacé les pertes subies en 2018 en Suisse, selon les calculs du cabinet de conseil Willis Towers Watson.

Après la chute des cours à fin 2018, les marchés sont remontés en flèche au premier trimestre. (Keystone)

L'évolution favorable des marchés financiers au cours des trois premiers mois de l'année a eu des répercussions positives sur les avoirs du deuxième pilier en Suisse. Entre janvier et mars, les caisses de pension ont effacé les pertes subies en 2018, selon les calculs du cabinet de conseil Willis Towers Watson (WTW).

Le rendement des investissements n'a jamais été aussi élevé en neuf ans et demi, indique WTW mardi. Le taux de couverture - soit le rapport entre la fortune des caisses et les rentes à verser - a gonflé de 1,8 point de pourcentage à 104,1%. Avec un taux supérieur à 100%, les institutions de prévoyance peuvent théoriquement tenir leurs engagements.

Après la chute des cours à fin 2018, les marchés sont remontés en flèche au premier trimestre.

La nette amélioration de la situation des caisses de pension n'en reste pas moins inhabituelle, car les portefeuilles-types sont souvent pondérés pour limiter les dégâts liés au marché des actions. Or, depuis le début de l'année, les obligations profitent également de la bonne tendance, alors que des périodes fastes devraient leur être plutôt défavorables.

"Une chose est certaine, nous avons eu affaire à deux trimestres marqués par l'instabilité", affirme Adam Casey, spécialiste des fonds de pension chez WTW, cité dans le communiqué.

Pour le cabinet de conseil, il s'agira de déterminer si la tendance du premier partiel s'inscrira dans la durée. La faiblesse de l'inflation, les perspectives de croissance médiocres et le minikrach boursier du quatrième trimestre 2018 ont contraint les banques centrales à réviser leur politique de resserrement monétaire.

"Il semble que le cycle économique ait atteint un tournant et qu'il y ait un risque de récession imminente", avertit M. Casey

Willis Towers Watson publie son étude Swiss Pension Finance Watch chaque trimestre. (awp)






 
 

AGEFI



...