La petite révolution d'une start-up pour une gynécologie sans douleur

lundi, 20.08.2018

La start-up Aspivix a conçu une nouvelle génération de pince chirurgicale non traumatique et peu invasive pour des actes gynécologiques courants comme la pose d’un stérilet.

Sophie Marenne

Julien Finci, Mathieu Horras & David Finci. Ils endossent respectivement les rôles de Chief Technology Officer, Chief Executive Officer et Chief Medical Officer.

Alors que les procédures gynécologiques d’accès à l’utérus à l’aide des pinces traditionnelles génèrent de pénibles douleurs pour 80% des femmes, Aspivix se prépare à lancer une petite révolution. La start-up a inventé un instrument novateur pour atteindre cet organe ô combien sensible de...






 
 

AGEFI



...