Performance positive pour les caisses de pension en mai

vendredi, 12.06.2020

Après une évolution favorable en avril, les caisses de pension ont profité de la bonne tenue des marchés boursiers pour améliorer leurs performances financières en mai.

Les institutions de prévoyance affichant des avoirs de moins de 300 millions de francs ont présenté un rendement médian de 1,46% en mai.

Les institutions de prévoyance de l'échantillon d'UBS ont affiché un rendement positif moyen de 1,41% une fois leurs frais déduits, après un rendement de 3,26% le mois précédent et une performance négative de 5,7% en mars.

A la faveur de cette nouvelle évolution favorable, le rendement moyen des caisses de pension passées sous revue par le numéro un bancaire helvétique s'est inscrit à 3,23%, écrit vendredi la banque zurichoise dans son étude mensuelle. Depuis 2006, cette valeur a atteint 52,81%.

Les institutions de prévoyance affichant des avoirs de moins de 300 millions de francs ont présenté un rendement médian de 1,46% en mai, alors que celles disposant d'une fortune supérieure au milliard de francs ont vu cette valeur se fixer à 1,24%. Pour les caisses de pension disposant de fonds entre 300 millions et un milliard, ce chiffre s'est inscrit à 1,31.

Selon UBS, un petit fonds a obtenu le meilleur résultat en mai, soit un rendement de 2,46%, le moins bon étant à mettre au compte d'un important établissement, avec une performance de 0,21%. Les marchés boursiers ont à nouveau délivré un bon mois, malgré les incertitudes entourant la crise sanitaire et les tensions politiques entre la Chine et les États-Unis, permettant aux caisses de pension de compenser les pertes essuyées en février et mars.

Les auteurs de l'étude jugent "prometteur" le fait que le premier assouplissement des mesures visant à limiter la propagation du nouveau coronavirus n'ait pas entraîné de nouvelle augmentation du nombre de cas. Cependant, la prudence reste de mise, "car une solution permanente n'est pas encore en vue et certaines mesures restrictions continueront de nous accompagner dans les mois à venir".

De l'avis des experts de la banque de la Paradplatz, l'évolution de l'économie devrait afficher un cours en forme de U. "Nous sommes au point bas de la récession économique la plus forte depuis les années 70, mais nous y resterons probablement peu de temps. Au second semestre, le moteur économique devrait reprendre de la vitesse", notent-ils.

Cependant, un retour à plein régime n'est pas attendu avant la fin de cette année, voir au début de l'an prochain.(awp)






 
 

AGEFI



...