Comet surfe sur la demande en semi-conducteurs et inverse la tendance

jeudi, 13.08.2020

Après une année 2019 marquée par l’érosion de ses résultats, le spécialiste fribourgeois des rayons-X Comet confirme avoir renoué avec le bénéfice au premier semestre.

Retour en zone positive pour Comet qui affiche un bénéfice net de 6,5 millions de francs, contre une perte de 3,1 millions au premier semestre 2019. (Keystone)

L’entreprise active dans le secteur des rayons X et radiofréquences Comet confirme jeudi avoir renoué avec les bénéfices au premier semestre, malgré un contexte difficile provoqué par la pandémie de coronavirus. Le groupe s'attend à une poursuite de la forte demande dans le secteur des semi-conducteurs, moteur de sa croissance.

Retour en zone positive pour Comet qui affiche un bénéfice net de 6,5 millions de francs, contre une perte de 3,1 millions au premier semestre 2019. Les ventes ont légèrement progressé de 3% sur un an à 182,3 millions de francs. Le résultat brut d'exploitation (Ebitda), lui, a bondi de 120% à 18,8 millions, pour une marge afférente de 10,3% contre 4,8% en 2019.

Le groupe fribourgeois explique ces résultats par la forte demande du secteur des semi-conducteurs, qui compense le ralentissement des marchés de la technologie à rayon X, notamment IXM et IXS.

Comet dit aussi disposer d'une bonne stabilité financière, ce qui lui permet d'être confiant pour l'avenir. Le spécialiste des rayons X s'attend à une poursuite de la croissance du marché des semi-conducteurs et, au contraire, à une stabilisation à un bas niveau du secteur des rayons X.

La société quitte par ailleurs définitivement le marché "ebeam" et commencera au second semestre sa production dans la nouvelle usine de Penang, en Malaisie (AWP)

 

 






 
 

AGEFI



...