La confiance des consommateurs suisses frémit

mardi, 04.08.2020

Après un plongeon historique dû à la crise du coronavirus, le moral des ménages remonte un peu. Mais il reste inférieur à la moyenne habituelle.

L'indice du climat de consommation s'est relevé à -12 points en juillet, après un creux historique de -39 points en avril. (keystone)

Le moral des consommateurs suisses s'est sensiblement redressé après une chute historique en avril, au plus fort de la crise du coronavirus dans le pays. Selon le relevé du Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco), il reste cependant inférieur à la moyenne.

L'indice du climat de consommation s'est relevé à -12 points en juillet, après un creux historique de -39 points en avril, d'après un communiqué publié mardi.

Le Seco précise que ce niveau reste inférieur à la moyenne à long terme, établie à -5 points.

Les attentes concernant l'évolution économique se sont améliorées après la fin de certaines mesures de lutte contre la pandémie au printemps. Les personnes interrogées sont néanmoins très préoccupées par l'évolution du marché du travail, alors que l'indice du chômage "reste assez proche des niveaux historiques atteints pendant la crise financière et économique", indiquent les économistes.

Les attentes concernant la situation financière des ménages se sont elles considérablement améliorées, se relevant à -4,1 points après une chute vertigineuse à -23,6 points en avril. Cette amélioration est principalement due à la baisse des prix à la consommation, a indiqué le Seco.

Malgré ces remontées, les ménages suisses ne sont toujours pas prêts à s'engager dans des achats importants au vu de l'incertitude générale, l'indice correspondant stagnant à -17 points, contre -8,4 points au dernier trimestre de 2019.






 
 

AGEFI



...