Bourse Zurich: dans le vert pour la première séance de la semaine

lundi, 27.04.2020

Après un début sur les chapeaux de roue qui l'a emmené jusqu'à son plus haut du jour, le SMI a toutefois perdu un peu de son élan et s'est mis à évoluer plus ou moins latéralement dans une fourchette d'une cinquantaine de points.

Givaudan (-0,2%) est le 3e perdant du jour. A l'inverse, les financières Julius Bär (+5,3%), Swiss Life (+5,0%), Credit Suisse (+4,6%) et UBS (+4,1%) occupent le haut du tableau.(Keystone)

La Bourse suisse a entamé la semaine sur une note positive. Deux experts consultés ont relevé que le SMI a entre-temps effacé un peu plus de la moitié de sa chute récente. Mais le mouvement de reprise s'aplatit de plus en plus. A court terme, le potentiel est épuisé selon eux et l'un d'entre eux prévoit même une nouvelle baisse sensible de l'indice vedette de SIX.

A New York, Wall Street gagnait aussi du terrain en matinée. Les investisseurs étaient encouragés par l'espoir d'une prochaine réouverture de l'économie alors que la semaine sera caractérisée par la publication des résultats d'une série d'entreprises et des réunions de banques centrales (Fed et BCE).

Les investisseurs saluaient notamment l'assouplissement des mesures de confinement dans plusieurs pays d'Europe, en Espagne et en Italie notamment, ainsi que l'annonce par le gouverneur de l'Etat de New York, épicentre de la pandémie aux Etats-Unis, de la possible réouverture de certaines activités manufacturières et des chantiers après le 15 mai.

A propos des résultats d'entreprises du S&P 500, le cabinet FactSet a estimé qu'elles devraient avoir vu leurs bénéfices reculer en moyenne de 15,2% au 1er trimestre avec une stagnation des recettes. Pour le 2e trimestre, le choc sera bien plus dur: les experts tablent sur une chute de 31,9% des bénéfices et de 8,2% des chiffres d'affaires.

Le SMI a fini en hausse de 1,38% à 9758,82 points, avec un plus haut à 9784,59 et un plus bas à 9610,40 (à l'ouverture). Le SLI a gagné 1,85% à 1407,12 points et le SPI 1,48% à 12'081,24 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 26 ont progressé, trois reculé et Clariant (résultats trimestriels jeudi) a fini inchangé.

Lanterne rouge, Kühne+Nagel (-2,6%) a été impacté par la pandémie de coronavirus au premier partiel. La performance trimestrielle n'est cependant pas pire qu'escompté. Le transitaire schwytzois a relevé qu'il sera confronté à des défis majeurs dans les mois à venir.

Néanmoins il estime être bien positionné compte tenu de sa proximité avec les clients, de son agilité et de ses offres numériques. Et surtout "le niveau élevé de liquidités caractérise la solidité financière de l'entreprise".

Nestlé (-2,2% ou 2,36 francs) était traité hors dividende de 2,70 francs. Dans le sillage des chiffres trimestriels de vendredi passé, plusieurs analystes ont revu leur copie, tous augmentant l'objectif de cours, avec des recommandations entre "hold" et "buy".

La multinationale de Vevey a démontré sur les trois premiers mois de l'année sa capacité à générer une croissance robuste, a par exemple commenté l'expert de Vontobel. La constitution de stocks par les consommateurs a certes largement contribué à la performance, mais les fondamentaux demeurent sains, a poursuivi l'analyste.

Givaudan (-0,2%) est le 3e perdant du jour. A l'inverse, les financières Julius Bär (+5,3%), Swiss Life (+5,0%), Credit Suisse (+4,6%) et UBS (+4,1%) occupent le haut du tableau.

Les bancaires ont profité des bons chiffres de leur concurrente allemande Deutsche Bank, selon des courtiers. Par ailleurs, UBS publie ses résultats trimestriels mardi.
Ce sera aussi le cas d'ABB (+3,3%) et de Novartis (+2,4%).

Le 3e poids lourd Roche (+0,6%) est resté un peu en retrait. Selon une étude française encore non publiée, le médicament immuno-modulateur Actemra a montré son efficacité pour prévenir "l'orage inflammatoire" chez les patients du Covid-19 dans un état grave.
AMS (+1,0%) publiera mercredi des informations partielles sur le 1er trimestre.
Lafargeholcim (+3,7%) dévoilera jeudi ses données trimestrielles. Ce sera aussi le cas pour Geberit (+2,7%), Swiss Re (+3,6%) et Swisscom (+0,7%).

Sur le marché élargi, Santhera (+18,1%) va faire évaluer le potentiel d'un de ses traitements expérimentaux contre la détresse respiratoire induite par le Covid-19.
Le concepteur et distributeur de produits structurés Leonteq (+6,4%) a annoncé un contrat avec Postfinance pour l'émission et la distribution de produits structurés, qui fait suite à une phase pilote.

Le développeur de destinations de vacances Orascom DH (-0,6%) a réduit ses pertes l'an dernier, reconnaissant au passage des erreurs comptables sur la période de comparaison.(awp)






 
 

AGEFI



...