Quelle relève pour les orfèvres du bois?

lundi, 15.04.2019

Après quinze ans de travail de l’épicéa, les esthètes sonores de JMC Lutherie cherchent à remettre leurs activités, dans le Jura vaudois.

Sophie Marenne

Les fondateurs de la société combière, Céline Renaud, Jeanmichel Capt et Lionel Capt, veulent passer le témoin.

Si la vallée de Joux est le berceau de la haute horlogerie, elle abrite d’autres artisans se penchant sur des œuvres d’art plus mélodieuses. «Notre métier, c’est de transformer le son en musique», indique Céline Renaud, cofondatrice de JMC Lutherie. Les activités de cette PME, toutes liées au...






 
 

AGEFI



...