Ikea ouvrira son premier magasin en Ukraine

mercredi, 12.09.2018

Après plus d'une décennie de négociations, Ikea annonce l'ouverture en 2019 de son premier magasin en Ukraine.

Ikea avait déjà tenté à trois reprises de s'implanter en Ukraine.

Le groupe suédois Ikea, numéro un mondial de l'ameublement, a annoncé mercredi l'ouverture en 2019 de son premier magasin en Ukraine, après plus d'une décennie de négociations, notant une amélioration du climat des affaires dans cette ex-république soviétique.

"C'est le bon moment pour Ikea de s'implanter ici au regard du climat des affaires et des opportunités", a déclaré Stefan Vanoverbeke, responsable du groupe pour l'Europe du Sud-Est, lors d'une rencontre avec le président Petro Porochenko à Kiev.

"Nous avons enfin finalisé la procédure d'entrée du groupe suédois sur le marché ukrainien, qui a duré 13 ans", s'est réjoui M. Porochenko, saluant un "bon signal envoyé aux marques internationales".

Ikea avait déjà tenté à trois reprises de s'implanter en Ukraine et même acheté un terrain près d'Odessa (sud) en 2009, avant de jeter l'éponge l'année suivante, officiellement parce que les perspectives commerciales n'étaient pas suffisamment bonnes.

Mais d'après la presse ukrainienne et suédoise, l'enseigne suédoise se serait heurtée à des fonctionnaires lui réclamant des pots-de-vin.

Les autorités pro-occidentales ukrainiennes, en poste depuis 2014, se sont fait une priorité d'attirer en Ukraine Ikea et d'autres poids lourds du commerce international.

En 2015, le ministre ukrainien de l'Economie s'était rendu à Stockholm pour plaider la cause de l'Ukraine auprès d'Ikea, assurant du sérieux de Kiev dans la lutte contre la corruption.

Le géant suédois du prêt-à-porter H&M a ouvert sa première boutique à Kiev en août, et la compagnie aérienne irlandaise low-cost Ryanair a commencé à desservir l'Ukraine début septembre.

Situé aux portes de l'Union européenne et comptant plus de 40 millions d'habitants, ce pays est en proie depuis quatre ans à un meurtrier conflit armé dans l'Est avec des séparatistes prorusses et renoue à peine avec la croissance après une gravissime crise économique en 2014-15.

En 2017, l'Ukraine s'est hissée à la 130e place sur 180 du classement de perception de la corruption de l'ONG Transparency International, contre 144e sur 175 il y a cinq ans.

Ikea est aujourd'hui présent dans une cinquantaine de pays dont trois autres ex-républiques soviétiques (Lituanie, Lettonie, Russie). (ats)






 
 

AGEFI



...