La croissance devrait rester modérée ces prochains mois

mardi, 30.04.2019

Après la reprise observée en mars, le baromètre conjoncturel du KOF est reparti en légère baisse en avril.

Le développement de la croissance restera laborieux ces prochains mois. (Pixabay)

La conjoncture suisse devrait évoluer de manière favorable ces prochains mois, le développement de la croissance devant toutefois demeurer laborieux, estime vendredi le Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'EPFZ. Après la reprise observée en mars, le baromètre conjoncturel des prévisionnistes zurichois est reparti en légère baisse en avril.

Sur le mois sous revue, l'indicateur s'est inscrit à 96,2 points, soit un repli de 0,9 point au regard d'une valeur révisée à 97,1 points (de 97,4 points) en mars, écrit mardi l'institut des bords de la Limmat. Ce dernier rappelle que le sursaut alors intervenu avait fait suite à cinq mois consécutifs de repli.

La performance s'est inscrite dans le bas de la fourchette des attentes des économistes interrogés par AWP. Ceux-ci avaient anticipé une valeur entre 96 et 98 points.

Le tassement observé en avril, à un niveau toutefois nettement inférieur à la moyenne, reflète en grande partie le repli des indicateurs de l'industrie de transformation. Ceux du secteur du bâtiment ont aussi essuyé une léger fléchissement, alors que les indices liés à la consommation privée et au secteur bancaire n'ont que peu varié.

Au regard du mois précédent, les perspectives se sont quelque peu améliorées pour les autres prestataires de services, dans l'hôtellerie ainsi qu'au niveau de la demande provenant de l'étranger, notent les chercheurs zurichois. Dans l'industrie manufacturière, la quasi-totalité des sous-indicateurs a subi une baisse, ceux reflétant l'évolution de l'emploi, des carnets de commandes et de la position concurrentielle ayant ralenti de manière plus marquée.

Dans l'industrie de transformation, les perspectives se sont assombries pour les branches de la métallurgie, de l'industrie électrique, ainsi que celle du textile et de l'habillement. Les indicateurs de la construction mécanique et automobile de même que des filières bois, verre, pierres et terre se sont eux légèrement tassés. Les secteurs de la chimie, de la pharmacie et des matières plastiques sont restés stables, alors que les activités dans l'alimentation, le papier et l'imprimerie ont présenté une tendance favorable. (awp)






 
 

AGEFI



...