Beaulieu revoit sa copie et confirme une mauvaise gestion du site

vendredi, 31.08.2018

Après la crise traversée par le site de Beaulieu ces derniers mois, plusieurs mesures ont été annoncées. La Fondation sera dissoute et les halles Nord démolies. Quant aux potentielles malversations financières, elles se confirment.

L'ancien secrétaire général de la Fondation est soupçonné d'avoir attribué des mandats de conseils à des proches, sans appels d'offres ni pièces justificatives.(keystone)

Les comptes 2017 révisés de la Fondation font apparaître un déficit de 15,37 millions de francs dont 11,78 millions concernent des écritures correctrices pour des sommes qui ne figuraient pas dans le compte de résultat, indique la Fondation de Beaulieu dans son dossier de presse. Cette dernière est présidée par le syndic de Lausanne Grégoire Junod depuis les importants dysfonctionnements révélés fin 2017.

"Ces éléments confirment les faits mis en lumière par l'audit réalisé par la Ville de Lausanne, qui ont conduit à une dénonciation pénale contre l'ancien secrétaire général de la Fondation", poursuit le communiqué. Ce dernier est soupçonné d'avoir attribué des mandats de conseils ou de communication à des proches ou des membres de sa famille, sans appels d'offres ni pièces justificatives. Une partie de ces travaux auraient été surfacturés, avaient indiqué ville
et canton.

Les halles Nord seront par ailleurs démolies "pour permettre une valorisation foncière qui inclura aussi le front Jomini". L'accueil des congrès, salons professionnels, manifestations et expositions sera ainsi concentré sur le Palais de Beaulieu et les halles Sud.(ats)






 
 

AGEFI



...