Le groupe japonais Citizen renonce à Baselworld

mardi, 25.02.2020

Après Casio et Seiko, une autre entreprise horlogère japonaise ne fera pas le déplacement à Bâle cette année en raison du coronavirus.

SG

Le groupe japonais organisera des événements locaux pour présenter les nouvelles collections de Citizen, ainsi que de la marque américaine Bulova. (Keystone)

La propagation de l'épidémie de coronavirus a eu raison de la participation de Citizen à l'édition 2020 de Baselworld. Le groupe japonais indique qu'il organisera des événements locaux pour présenter les nouvelles collections de Citizen, ainsi que de la marque américaine Bulova, qu'il détient. 

"Nous regrettons profondément la décision de nos amis au Japon et aux États-Unis de se retirer du prochain Baselworld à cause du Coronavirus. Fidèles à Baselworld depuis plus de 30 ans, les marques Citizen et Bulova [...] et nous ont assuré de leur retour en 2021", a déclaré Michel Loris-Melikoff, directeur général de Baselworld.

De son côté, Norio Takeuchi, directeur général de Citizen Watch Co., a expliqué que "le groupe Citizen Watch soutient fortement Baselworld dans son projet et sa transformation. Nous croyons en l'importance d'un événement majeur réunissant l'ensemble de l'industrie horlogère".

Le sort d'Alpina et de Frédérique Constant, qui appartiennent également au groupe japonais, n'a pour l'heure pas été fixé, selon le portail spécialisé Watchpro.

L'absence de Citizen vient s'ajouter à celle de Casio, Seiko ou encore Bulgari

"En ce qui concerne le Coronavirus, nous suivons de près l'évolution de la situation avec les autorités sanitaires. Nous restons extrêmement attentifs au quotidien. A ce jour, je peux confirmer que Baselworld aura lieu comme prévu du 30 avril au 5 mai 2020", assure Michel Loris-Melikoff. 

>> Lire aussi: Baselworld se dit prêt à ouvrir fin avril malgré le coronavirus






 
 

AGEFI



...