Le Seco porte plainte contre deux entreprises pour pratiques déloyales

mardi, 03.10.2017

Après avoir reçu plus de 200 réclamations provenant de Suisse, le Secrétariat d'Etat à l'économie engage des actions civiles contre Luxstyle et Viagogo afin d'interdire certaines pratiques commerciales jugées déloyales.

Le Secrétariat d'État à l'économie (SECO) a engagé des actions civiles contre deux sociétés afin d'interdire certaines pratiques commerciales jugées déloyales. La danoise Luxstyle et la genevoise Viagogo sont concernées, précise un communiqué.

Basée à Odense, Lux International Sales exploite le site de vente en ligne de produits cosmétiques www.stylelux.ch. Le Seco a reçu plus de 200 réclamations provenant de Suisse contre la plateforme. Plusieurs internautes ont indiqué avoir reçu des marchandises sans en avoir passé la commande. Des émoluments et des frais de douane auraient été facturés à la livraison qui n'avaient pas été mentionnés auparavant.

Le SECO reproche l'absence d'un récapitulatif complet de la commande et l'impossibilité de la corriger. Le prix final n'est pas indiqué correctement et il ne figure aucune indication sur des éventuelles taxes douanières, des frais de dédouanement et la TVA suisse, précise le communiqué.

En engageant une action civile contre Viagogo, le Seco souhaite rendre le site internet de ce revendeur de billets plus transparent au niveau mondial. Ces deux dernières années, le SECO a reçu plus de 260 réclamations, dont un grand nombre en provenance de l'étranger.

L'action civile vise à exiger que Viagogo indique clairement et systématiquement sur son site internet le prix à payer effectivement et le prix final des billets. Le prix doit comprendre la TVA et tous les suppléments non optionnels, comme les frais de service et de livraison, indique le Seco.

L'action civile contre Luxstyle a été déposée auprès du Tribunal de commerce du canton de Berne, et celle contre Viagogo à celui du canton de Zurich.(awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...